Assumer

Je viens de lire l’article de Laurent Bourrelly sur son expérience de 10 ans de SEO et certaines phrases m’ont marqué. Je ne suis à proprement parler pas un membre de la communauté décrite, puisque je me refuse à participer aux principaux événements et autres grands-messes du genre, mais j’en partage à la fois le respect envers ce dino du SEO qu’est Laurent et les contraintes de résultats qui, on ne le dira jamais assez, ne sont effectivement visibles qu’à l’écran dans les SERP.

Continuer la lecture de « Assumer »

Nofollow : le doute est permis (quoi que…)

Le nofollow est l’un de ces marronniers du SEO : on en parle régulièrement, certains l’aiment chaud, d’autres froid, certains y croient, d’autres non, mais globalement on se pose depuis 10 ans la question de son impact direct et de son impact indirect sur le SEO pris dans son sens le plus large, mais aussi et surtout sur le positionnement d’une page sur des mots-clés précis. Or ce que j’ai lu chez Sylvain (http://blog.axe-net.fr/google-et-liens-nofollow-avis-dexperts/) ne me convainc pas, ou plutôt laisse encore planer le(s) doute(s).

Continuer la lecture de « Nofollow : le doute est permis (quoi que…) »

Désavouer ou noyer, une question culturelle ?

N’en déplaise à ceux qui me voient comme un référenceur à plans, j’ai toujours considéré, depuis que j’ai fait miennes les attributions du SEO, qu’il fallait utiliser sa tête (et se sortir les doigts de là où les a rangés), prendre son courage à deux mains, passer du temps à regarder, observer, trier, tester, affiner… pour faire ce job de la meilleure façon.

Continuer la lecture de « Désavouer ou noyer, une question culturelle ? »

Perdu dans les metrics

L’été se termine, les vacances sont finies, les enfants sont retournés à l’école et au collège et moi à mon bureau. C’est l’occasion, une fois encore, de poser les choses et de prendre du recul sur ce que j’ai fait jusqu’à mes congés, pour en analyser la pertinence, la viabilité, la pérennité et le rapport coût/bénéfice (pour moi en tant que netlinker comme pour les sites de mes clients). Pour dire vrai, j’ai foncé depuis des mois tête baissée dans cette façon de faire mon job et de gagner ma vie, à tel point que j’ai la fierté d’avoir monté de toute pièce ma façon de faire de la popularité, mais j’en arrive aujourd’hui, une fois encore, à me demander si tout cela est juste, vu notamment les retours mitigés que je peux avoir de mes confrères et de certains de mes partenaires.

Continuer la lecture de « Perdu dans les metrics »