Spammeurs de spammeur

Cela faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé (ok, pas tant que ça mais bon, il faut croire que j’avais oublié quel goût cela avait), mais aujourd’hui encore, je m’insurge ! J’entends des voix électroniques s’écrier Contre qui cette fois ?, à qui je vais répondre sans trop varier par rapport à mes habituels sujets de gueulante : les SEO ! Oui oui, j’assume pleinement de m’en prendre, encore une fois et invariablement, à mes confrères et consœurs. Aussi ceux qui ne souhaiteraient pas aller plus loin parce que le sujet les ennuie peuvent déjà fermer cette fenêtre. Pour les autres, voilà ce qui constitue le sujet de mon énervement : le spam abusif, ou plutôt les spams abusifs que les SEO font subir aux autres SEO ! Continuer la lecture de « Spammeurs de spammeur »

Tu scrapes, tu scrapes, c’est tout ce que tu sais faire

L’article récent de Laurent Bourelly sur la link wheel (à ne pas confondre avec la Roue Magique RIP de Google) m’a fait pensé à deux choses. D’abord bien entendu aux heures que je passe depuis début 2011 sur Scrapebox à trouver des niches de liens et autres sites de bookmark, et ensuite à ce que je peux en faire une fois les listes triées. Continuer la lecture de « Tu scrapes, tu scrapes, c’est tout ce que tu sais faire »

Je suis qui, moi ?

Suite à une prise de bec qui n’en est pas une, par commentaires et tweets interposés, je tiens à mettre certaines choses au clair me concernant. Comme ce blog m’a jusqu’à aujourd’hui servi de plateforme pour dire ce que je pense, je suis convaincu que c’est le meilleur endroit possible pour expliquer à celles et ceux qui n’ont pas compris et que cela intéresse, le but de ma démarche. C’est vrai que depuis maintenant deux ans, je tweete presque quotidiennement et je blogue, certes avec un peu moins de régularité, mais assez souvent quand même. Il est donc légitime que quelqu’un finisse par me poser la question de savoir pour qui je me prends. Continuer la lecture de « Je suis qui, moi ? »

Savoir écrire

Ma dernière expérience en tant que salarié chez un expert en référencement naturel Google m’avait conforté dans une certain vision que j’avais de moi-même et de mes compétences professionnelles : savoir écrire aujourd’hui en France ne vaut rien… Mon patron me disait sans cesse : si c’est toi qui écris toi-même (les CP) tu n’es pas rentable ! Cette réflexion a trouvé indirectement un échos dans l’excellentissime article de Papy Spinning publié cette semaine et que je conseille une nouvelle fois de lire à tous ceux qui l’auraient manqué. Quel rapport entre l’esclave moderne et mon savoir-faire sous-estimé, demanderont certains ? Il y en a, à mon sens, deux (rapports). Continuer la lecture de « Savoir écrire »