Le SEO, entre moutons et mythos

Alors que le monde entier (le nôtre, le virtuel) est désormais contrôlé par une clique d’animaux peu recommandables, que tout le monde ou presque perd des positions, cherche des solutions et écoute la voix des experts, je fais un petit bilan de mes 3 premières années dans ce qu’il est convenu d’appeler la communauté SEO.

Ouvre ta gueule et on te croira

Au départ, en 2009, j’ai acquis mes premières connaissances en SEO par le biais de blogs et de forums du type WRI. Une formation un peu formelle m’a permis de faire le tri dans toutes les infos que j’avais collectées. Un Dan comme manager a ensuite tracé le chemin de ce qu’allait devenir ma veille hebdomadaire, que je me charge aujourd’hui, tout seul comme un grand, d’affiner et de spécialiser. Mais souvent, un article, un fait ou un discours m’ont amené, moi aussi, à vouloir ouvrir un blog et à donner mon avis, faire part de mes idées et envoyer paître certains de mes confrères (et consœurs). Et c’est avec ce blog qu’a finalement surgi l’idée qui me pousse à écrire en ce 19 juin 2012 : ceux qui parlent sont bien souvent crus. En gros il suffit de se prendre un nom de domaine, d’uploader les fichiers ad hoc fournis gratuitement par WordPress et de se mettre à palabrer pour tout à coup passer pour quelqu’un qui s’y connaît vraiment. Il y a donc, par voie de conséquence assez évidente, un paquet de charlatans. Non ? Bon j’ai fait le tri dans ma veille, ne gardant petit à petit que les blogs et forums qui me donnent à chaque fois envie de les lire, ceux sur lesquels j’apprends vraiment quelque chose ou alors sur lesquels il se passe vraiment des choses intéressantes. Autant vous dire que les musclors et consorts ont bien vite disparu de la liste…

Les SEO, tous des cons ?

Pour autant, ils sont lus, ces blogs inintéressants, pleins d’ego et de suffisance, de trop grande confiance en soi et d’auto-satisfaction (auto-starification, même). Bien souvent donc, ceux qui les administrent passent pour des brutes, des bêtes, des cadors en SEO ! Et c’est bien là que je suis gêné : il y a des tas de gens qui font du référencement, de près ou de loin, de très près ou de très loin, et qui gobent tout ce qui se dit, de la chose la plus évidente (Eh les gars, j’ai fait un test : le spamco, ça marche ! o_O) à la plus bête (Les sourds ont le désir d’entendre…), et qui sont prêts à suivre les conseils de n’importe lequel des experts en vogue qui tiennent un blog. Or ces derniers, plus on les lit et plus ils se croient importants, plus on commente leurs blogs et plus ils se sentent non seulement grandis mais encore investis d’une mission d’éducation, eux qui n’en savent pas plus que les autres. Bien sûr il y a dans le lot des blogs SEO de véritables experts, des gens dont l’expérience n’a pas d’équivalent, dont le recul permet de voir des choses que, du haut de mes 3 ans (à peine) de SEO, je ne peux pas encore voir… Mais bordel, ça ne veut pas dire que nous, les bloggeurs SEO, sommes tous devins ni experts !!! Il faut franchement se mettre à réfléchir, là, à envisager les choses sous un angle différent !! Bloguer ce n’est pas détenir le savoir ultime, un blog ce n’est que du blabla, de la palabre, du vernis bien brillant sur des egos à dimension variable ! Ce ne sont en aucun cas les Tables de la Loi !!

Mais pourquoi tu gueules, Vince ?

Je gueule parce que je me rends compte que nombre de mes consœurs et confrères ne croient que ce qui se dit en ligne, font de l’annuaire parce qu’il faut faire de l’annuaire, postent des CP parce qu’il faut poster des CP, demandent à gogo des suppressions de liens ou de posts aux administrateurs des sites de CP parce qu’on leur dit que le CP c’est cramé et que c’est le nouvel evil à fuir pour s’assurer les bonnes grâces de Monseigneur Gougueul, font du SMO parce qu’il faut faire du SMO, pourrissent Twitter avec des backlinks de merde parce que quelqu’un leur a dit que sans ça, pas de SEO viable… Mais oh !! Faut arrêter là ! Faut se poser des questions, pas attendre qu’on vous donne des réponses, trouver des spots plutôt que d’attendre la prochaine liste ou le prochain classement… en gros, il faut arrêter de faire tous pareil, sinon c’est tout le monde que vous faites plonger !! Quand en plus vous demandez ensuite à virer vos liens ou vos posts des sites de CP, en arguant que leur qualité est moindre parce que dans la liste de Bertimus, ils sont marqués d’une astérisque, ou parce que chez Atypicom, ils ont perdu des points, je me dis que je suis entouré de gros niais qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez !

Alors, à l’heure où j’en arrive à regretter mes centaines d’heures passées à modérer des communiqués, sur une plateforme qui a fini par se faire dégommer parce que mal ou sur-utilisée, je suis franchement blasé.