Google Psychedelic Search

Depuis quelques jours, Google tente une nouvelle fois de défrayer la chronique du web, avec l’introduction de Google Instant Search. Comme il est de coutume, de nombreux référenceurs, entre autres bloggueurs, ont réagi pour donner leur avis. Je ne vais pas revenir sur ce qu’est Google Instant Search, d’autres l’ont déjà très bien fait. Voilà ce que moi, SEO mais aussi et surtout utilisateur lambda de Google, j’en pense.

Le SEO et Google Instant Search

Ce qui ressort de tout ce que j’ai pu en lire, c’est d’une part la fameuse question fondamentale de la mort ou de la survie de longue traine (bien entendu) et d’autre part la survie ou la mort du SEO (encore !!). Je tiens à dire que je ne me fais aucun soucis, ni pour l’un, ni pour l’autre. Ceux qui ont l’habitude de faire des requêtes courtes ne changeront à mon avis pas leurs habitudes, de même que ceux qui en font de longues : Google Suggest est déjà passé par là pour les amener, ou non, à modifier leurs façons de faire en la matière. De plus, nous avons aussi affiné notre manière de travailler depuis Google Suggest, côté référencement naturel. Enfin le king a déclaré, par la voix d’une de ses ouailles, que l’algo n’avait pas changé. Donc rien de neuf côté SEO, a priori, et surtout pas le décès annoncé. Le jeu reste le même, jusqu’à preuve du contraire.

Google et le retour des 70s

Dès la première requête, je me suis dit : « Oh, retour en enfance ! ».
Non, n’imaginez pas que Google m’ait rappelé mes héros préférés ni mon goûter favori. Au contraire, j’ai presque eu la nausée. Moi qui ai grandi durant les années 1970, ma toute première requête sur Google Instant Search n’a pas été sans me rappeler les images et « animations » qui faisaient vibrer mon père au son de Pink Floyd et autres Deep Purple, lorsque j’étais gosse. Oui, même si l’esthétique est plus sobre qu’à l’époque, moins colorée et surtout moins flashy, et que le LSD est passé de mode, la succession ultra-rapide, voire stroboscopique, des résultats m’a complètement déboussolé. J’ai ôté mes lunettes, recommencé avec une autre requête mais mon estomac a eu la même réaction.

Google Psychedelic Search

Conclusion

Que Google ait décidé de proposer un nouvel outil plus axé utilisateur, et qui leur facilite la recherche, très bien… Je ne suis pas fermé à ce genre d’initiatives (sinon, promis, je change de job), loin de là, même si l’on sait qu’une fois sur deux (au bas mot) Google fait dans l’effet d’annonce.
Non, ce qui me déplaît ici, et qui me fait dire que je ne serai pas fan de Google Instant Search, c’est le côté visuel psychédélique.