Réseau et social

vince Commentaires fermés sur Réseau et social

Après quelques semaines passées dans ma grotte, à faire l’ours (= à bosser tout seul devant mon vieil ordi tout pourri, au point de ne même pas répondre aux coups de fil des potes, non DU pote SEO) et à remettre en question le système de linkwheel qui m’a permis de gagner ma vie durant deux semestres, je me suis plongé dans les dernières publications SEO dont j’ai eu vent (entendez par là les articles de blogs véritables, pas les éternelles blabliblablas des éternels auto-satisfaits du SEO communautaire de mon vié). Là une remarque s’impose : on en est toujours au même point, entre deux thématiques fortes : le réseau de sites et le social.

Le réseau de sites

Je ne suis ni le premier ni le dernier à aborder ce sujet en 2014, puisque cela semble être le nouveau trending topic de la blogosphère communautaire, pour autant ce que je lis sur les réseaux de sites me prouve qu’en quelques années, ce sont à la fois toujours et encore les mêmes questions qui se posent, et toujours les mêmes qui mériteraient d’être posées, tant on dit tout sans rien dire à ce sujet :

  • quels types de sites monter ?
  • quels CMS utiliser ?
  • WP a-t-il encore une place de rêve ?
  • faudrait-il tout coder soi-même à la mano ?
  • comment lier sans avoir l’air de lier ?
  • comment lier en interne et en externe sans avoir de lier en interne ni en externe ?
  • faut-il toujours vomir le nofollow?
  • quelle ancre pour quel lien ?
  • quel lien pour quelle ancre ?
  • comment faire croire à Google qu’on a vraiment quelque chose à dire, alors que l’on a un budget rédac riquiqui mais qu’on veut quand même avoir l’air d’avoir un truc à dire ?
  • pourquoi est-ce que je continuerais à proposer à tous les clampins qui n’ont pas le courage de mettre des billes chez OVH et consorts de publier dessus, au risque de contrecarrer tout ce qui émane des réponses aux questions précédentes ?
  • comment assurer le référencement des sites de mon réseau de sites dédiés au référencement d’autres sites, sans avoir l’air de référencer quelque site que ce soit ?
  • … ??

Le web social

Ah le social ! Depuis quelques années le web est social, n’est-ce pas ? On a d’ailleurs vu nos timelines Twitter se transformer en plateforme de communication, nos comptes Google+ exploser sous les publications, les demandes de like, de plus… Bref, le web est social et, après un temps d’adaptation, de nombreux SEO s’y sont mis, au social, et on l’a bien vu passer. Pour autant d’après ce que j’ai lu (et c’est là où s’arrête ma prétention en la matière), on est encore loin d’avoir véritablement des actions sociales, j’entends purement sociales, en matière de SEO, tout coincés que nous sommes dans nos vieux modèles de linkwheels et nos vieux réflexes de SEO de la première (voire de le 2e ou de la 3e) heure.

Alors oui on parle de l’utilisation intelligente et popularisante (bah quoi je n’ai pas le droit au néologisme ?) des Twitter, Google+, Facebook et autres Instagram (beurk y’a pas de BL dans dans Instagram, ça craint, comment on va pouvoir l’utiliser ?), voire Linked In (putain pas de BL non plus), Viadeo (…) ou Friendfeed (oui oui, on le cite comme l’un des plus importants, à droite et à gauche) à coup de BL plus ou moins bien faits, de techniques pour choper du follower comme un démon, voire pour faire du clickbating, du likebating ou du plusbating sur la base de ce qu’on faisait avant dans un cadre plus rédactionnel que je qualifierais de traditionnel en SEO, je n’ai rien vu que je puisse me mettre sous la dent. Je ferai bien ma propre liste de réseaux sociaux qui me paraissent aussi intéressants voire plus, mais non en fait, la lumière du jour commence à faire mal à mes yeux d’homme des cavernes, donc mieux vaut que j’arrête d’écrire.

Conclusion

Pensez bien que de mon côté, je suis comme tout le monde : j’en parle sans en parler, j’évoque, je tourne autour et au final la lecture de cet article n’aura donné aucune nouvelle super fracassante ni aucune technique de Sioux, mais sincèrement, à l’heure où la première génération d’internautes commence à avoir des rides et des cheveux blancs, voit ses enfants devenir des adolescents, il serait temps de voir de quoi leur web à eux (les ados) est fait, quels sont et quels seront leurs modes de navigation, de communication et de consommation en ligne, pour pouvoir se renouveler et parler d’autre chose que de BL et de dofollow. Ou bien ?

 

Les commentaires sont fermés.