Ma grande gueule et les vôtres

Voici venir l’époque (ou bien était-on déjà dedans ? Je n’en avais pas pris conscience) où le consensus et la bonne entente sont de rigueur. Dire ce qu’on pense, on le peut si l’on va dans le sens de la communauté, sinon mieux vaut se taire, sinon le risque couru est grand, de se faire donner la leçon par n’importe qui, et en particulier par des inconnus qui s’improvisent censeurs ou qui pensent détenir la vérité absolue. Censure ? Silence ? Leçons ? Mais bien sûr, c’est ce qu’on va voir, tiens !

L’Internet selon Vince

J’en avais déjà parlé il y a un moment, de ma vision du web comme un espace libre, où enfin chacun peut être lui-même, et où les normes les plus évidentes dans la société civile, même celle de l’identité, peuvent être abolies. N’est-il pas fascinant d’être qui l’on veut, de changer d’identité lorsque l’on en a envie, de profiter du système tel qu’il existe, de pouvoir avoir 1 milliards d’adresses emails et autant d’identités virtuelles ? Le don d’ubiquité n’est-il pas l’un des vieux fantasmes de l’humanité ?

Mais n’est-il pas tout aussi palpitant d’avoir la chance d’exprimer publiquement tout ce que l’on souhaite, tout ce que l’on a sur le cœur ? Un blog, j’en ai rêvé alors que le web n’était pas encore entré dans ma vie : avoir la chance de s’exprimer sans contraintes, honnêtement, sincèrement, et autant de fois qu’on le souhaite par an, par mois ou par semaine, et d’ouvrir des débats ou de rabaisser le caquet des prétentieux et des omniscients me fascine, oui, me fascine !

Oui le web est une immense galerie marchande, oui le web est surveillé et contrôlé par des instances légitimes (forces de l’ordre…), et illégitimes (Google…), oui le web est de plus en plus payant, oui le web n’est plus ce qu’il était il y a dix ans, oui il y a plein de profiteurs prêts à proposer l’allongement du pénis ou la résolution des soucis, oui le web permet à l’ego de prendre toute son ampleur (plus que n’importe quel autre media), oui le web n’est ni plus ni moins que le reflet du monde dans lequel nous vivons !

Mais le web est aussi le plus bel espace de liberté que je connaisse ! Celui où l’on peut dire « merde » à qui on le souhaite, quand c’est nécessaire, dire « j’aime » ou « je n’aime pas » en toute liberté, affirmer ses choix et ses envies sans contraintes ni chaînes, publier ou rebloguer les images qui ne nous laissent pas indifférents et les proposer au monde entier, trouver la musique que l’on préfère et l’écouter gratuitement, voir les films que l’on pensait oubliés et qu’une bonne âme propose pour pas un rond, dialoguer avec des gens d’origines, de sexes, de religions, d’idéologies et de générations différentes !

Vince et l’Internet

Alors oui, j’en use et en abuse, de tous ces droits qui me sont donnés de m’exprimer de toutes ces diverses manières sur Internet, oui je l’ouvre plus grand que jamais auparavant, ma grande bouche, et certainement beaucoup plus grand que la majeure partie du temps dans la vie civile, et ceux qui me connaissent de visu et avec qui j’ai eu des discussions en tête à tête en sont les témoins. C’est justement cela, l’intérêt de ce média qui est le nôtre !

Donc forcément, lorsque j’ai une chose à dire et qui n’est pas très consensuelle, je m’attends à un retour de bâton, à une réponse et à une argumentation en sens contraire au mien. C’est la base même de toute discussion ! C’est d’une logique imparable, que de répondre à une pique, à une insulte ou à une agression verbale. Mais lorsque celui qui est en face se croit autorisé à me sanctionner ou à jeter l’opprobre sur moi et sur ma descendance sur vingt générations, j’en ris comme j’en râle.

En effet dans cet espace où ma parole est libre, je n’autorise personne à me dire que j’ai le droit à ci ou à ça : ma liberté s’arrête là où la loi le dit, pas Google et ses sbires (SEO inclus… y a plus de condés dans l’rap que dans les putain de rues de ma ville chantait Akhenaton en son temps), pas toi, ni toi, et encore moins toi ! Ma réputation ? Mon e-réputation ? Celles du moi professionnel ? Celle de l’entreprise Vincent Jamin ? Mais elle se construit justement sur cette façon d’être, sur cette liberté que je défends et qui me fait dire aussi bien des bêtises regrettables que des choses bien, qui me fait réfléchir et écrire le plus intelligemment du monde comme me fait réagir au quart de tour et de but-en-blanc le plus bestialement qui soit. Je n’ai peur de rien ni de personne : ni dans ma vie de fils, de mari ou de père, ni dans ma vie professionnelle.

Que ceux qui feignent de s’en préoccuper, qui me menacent indirectement en prenant soin de me donner des conseils sur l’image que je donne de moi, du moi perso comme du moi pro, un peu partout sur internet et plus particulièrement sur les blogs de référencement, se mettent au travail ! Parce que je n’en suis pas à mon dernier hurlement virtuel !

 

17 réactions sur “Ma grande gueule et les vôtres”

  1. Jeff dit :

    Salut Vincent, difficile de répondre sans avoir l’impression de donner une leçon alors je vais juste m’exprimer simplement en disant que je ne partage pas du tout ta vision des choses sur le droit ou le non droit.
    Point final je ne souhaite pas rentrer dans un débat stérile. A l’occasion… en discuter de vive voix avec toi. Moi j’ai peur du Loup. 😉

  2. skullpat dit :

    Un très bel article que tu nous ponds là Vince. Pas franchement sur le thème du référencement, mais justement c’est ce qui me pousse à commenter (oui je commente très peu les blogs SEO des copains même si je les lis quasiment tous, mais je m’égare là …).

    En effet, je pense comme toi que l’internet en général et le web en particulier sont un espace de liberté sur lequel on existe, sur le mode pro comme sur le mode perso. Mais il ne faut laisser à personne le soin de nous dire ce que l’on doit penser ou ne pas penser, faire ou ne pas faire. Même si on a parfois des coups de gueules, des colères voire des dérapages, que ce soit corporate ou pas, et bien cela fait partie du prolongement de ce que nous sommes dans la vie réelle. Bref, une image parfaite et une e-réputation irréprochable n’existent pas. Et puis je te connais IRL Vince, je sais que le mec super que tu es n’en seras pas à son dernier hurlement virtuel 😀

  3. Oui, des questions intéressantes et un raisonnement bien personnel. Pour ma part je ne vais pas aussi loin dans la réflexion.

  4. vince dit :

    @Jeff : Salut Jeff ! Merci pour ton retour, qui me rappelle cette discussion que nous avons eue à Aix. Au plaisir d’en parler, une nouvelle fois, avec toi IRL ! (sinon, j’ai modifié ton URL qui était http://@jeffmtp)
    @Skullpat : Merci pour le compliment, cela fait plaisir, de la part de quelqu’un avec qui j’ai toujoursd plaisir à échanger (comme quoi, il y en a ^^) ! Et merci pour l’encouragement, qui ne fera à mon avis pas l’unanimité :)

  5. Sentimancho dit :

    Voilà justement ce qui fait tout l’intérêt du blog, pouvoir donner son point de vue. Mais force est de constater que sur le web comme dans la société civile, il est de plus en plus difficile de sortir des sentiers battus sans se faire pointer du doigt. L’important est de rester « vrai » et ne pas se trahir, et j’ai l’impression que c’est ce que tu fais.

  6. vince dit :

    Merci à toi, « Sentimancho » ! Tu es le 1er (et a priori le dernier) à commenter ici avec cette ancre, bien vu 😉

  7. Fred dit :

    Première chose, Vince arrête tes billets de 400 lignes, ils prennent trop de temps pour être lu ^^

    Seconde chose, le web est ce que nous sommes. Si on se moque des jugements ou des critiques , cela reste un espace de liberté où il est facile de partager ses idées ou plus simplement son point de vu.

    On contraire, celui qui accorde plus d’interêt à sa pseudo-image qu’à ses convictions, il restera dans le politiquement correct et à mon sens n’apporte rien !

    Ma seul devise étant « Je m’appelle REDOR et jt’emmerde », tu trouveras dans quel camp je me situe 😉

  8. vince dit :

    @Fred : tu me rassures : je ne suis pas seul 😉

  9. jeu de 4x4 dit :

    Salut,
    Un joli pamphlet sur la liberté de penser et surtout de dire ce qu’on pense. D’autant plus que tu es chez toi ici sur ton blog, donc si quelqu’un y trouve à redire, tu peux légitimement inviter les insatisfaits à aller voir ailleurs si t’y es 😉

  10. Chacun sa vision des choses, aucune n’est mauvaise, toutes ne sont pas forcément bonnes ^^, c’est seulement que chacun à des expériences différentes qui lui permettent de parler de telles ou telles choses. Le blog est là naturellement pour exposer sa vision, rien de plus normal :)

  11. Xavier dit :

    Bon billet. Je n’approuve pas nécessairement les billets « prise de becs, » mais si ça pousse à des billets « réflexions » comme celui ci, je consent qu’un bon coup de gueule peut parfois être utile!

  12. Salut,

    je suis d’accord avec toi pour cet espace de liberté, mais qui hélas se réduit de jour en jour! Tu parlais de Google.. c’est vrai que l’entreprise a trahi sa philosophie de base… C’est maintenant un agent de pub..rien d’autre! Mais bref exprime toi comme tu l’entends!! tu as bien raison!

  13. Je crois que ce que tu dépeint comme une dérive du Web est en fait le simple reflet des schémas qui existent dans la « vrai vie sociale ». Le Web est un espace d’expression extra, magique mais ne permet malheureusement pas de s’extraire du facteur humain.

  14. Phil dit :

    Salut,
    En fait, tu vas peut être trouver ça stupide, mais effectivement ça permet de te découvrir ce côté un peu bête sauvage car tu as raison, tu ne mets pas les formes dans tes réactions et pour moi qui ne connait pas vraiment les acteurs du SEO en France, ça m’éclate de voir la façon dont tous le monde se balancent des missiles et semblent se connaître au moins virtuellement.
    Enfin l’important je pense c’est que toi tu t’y retrouves. Le Juge doit s’y retrouver aussi et finalement il n’y a que des gens qui au fond sont contents de pouvoir vider leur sac. Si ça se trouve au barcamp de la retraite SEO en 2041 vous en discuterez en rigolant ou alors vous sortirez les cannes laser pour vous la mettre sérieusement 😉

  15. Toujours agréable à lire Monsieur Vince. Excellent billet d’humeur ! Et qui à un rapport évident avec le SEO !

    ///skullpat dit :
    20/09/12 à ?
    Un très bel article que tu nous ponds là Vince. Pas franchement sur le thème du référencement, ///

    Référencement, SEO, e-réputation, prise de position, popularité, liberté d’expression, philosophie internet, etc…

    Je pense que pour être un bon SEOTEUR il faut une parfaite maîtrise de ce monde virtuel, donc, un billet d’humeur excellent pour un blog SEO :)

    ///Référencement naturel dit :
    03/10/12 à ?
    Je crois que ce que tu dépeint comme une dérive du Web est en fait le simple reflet des schémas qui existent dans la « vrai vie sociale ». ///

    Puissance un milliard (mini) alors….

    Allez, je sombre dans la folie, hihi ^^

    ///oui le web n’est ni plus ni moins que le reflet du monde dans lequel nous vivons !

    Vince///

    Avec un petit bémol, on ne ma jamais traité d’Enfulé ou de fils de flûte dans la vraie vie. Beaucoup de GROS CLAVIERS sur la Toile et de petites quéquettes IRL.

    Bon, ok, j’exagère un petit peu ^^ et c’est limite hors sujet. Quoi ? On m’enfule sur internet, je donne mon nom et mon adresse et je suis toujours puceau par dernière…

    Pour moi, internet n’est pas un reflet, mais un second monde, une seconde terre ou un monde parallèle de machines, qui au départ étaient contrôlées par les humains… Aujourd’hui, je me pose la question.

    Sinon, il est en effet bien plus facile de s’exprimer librement sur un sujet politique ou autre, voire bien pire, via un cyber-café sans risquer les menottes et la GAV :)

    Un vrai Far West.

    Internet, un monde sans aucune contrainte ; mise à part un cataclysme nucléaire, conçu pour durer 😉

    ///Phil dit :
    03/10/12 à ?
    Si ça se trouve au barcamp de la retraite SEO en 2041 vous en discuterez en rigolant ou alors vous sortirez les cannes laser pour vous la mettre sérieusement ///

    Merci lol j’ai craché mon Whisky par le nez ^^

    Voilà

    Lio de LioJT

    P.S : Allez lire le maître internetique Ackboo : http://tsgk.net/cowboyz/ Attention les jeunes ^^ c’est sexy ! ça date, mais c’est sexe *_*

  16. Achat or dit :

    Salut Vince,

    Je pense que tu as raison de t’exprimer comme tu le fais. Selon moi, on ne devrait parler que lorsqu’on possède la crédibilité (ou la légitimité) pour parler. Or, on sait que tu possèdes cette crédibilité à minima (la légitimité ce sont les autres qui te la donne… mais elle existe).

    Bref, continue à avoir une grande gueule. Ca fait avancer le débat et (plus important) le SEO (c’est l’principal!).

  17. Olivier dit :

    Bonjour,

    J’aime beaucoup le ton de cet article, et la liberté des propos.

    Insulter gratuitement les gens n’a jamais mené à rien, mais dire publiquement ce que l’on pense, l’assumer, en étant prêt à discuter avec ceux qui, forcément, ne sont pas d’accord, c’est constructif, même si c’est virulent.

    Et c’est possible à partir du moment où l’on est prêt à ne pas être aimé de ceux avec qui l’on argumente.

    Mais il me semble que tu y es préparé Vince …

    Au plaisir de te relire …

    Olivier