Le SEO est mort

Souvenons-nous, il n’y pas si longtemps – à peine une quinzaine d’années – un nouveau moteur de recherche faisait son apparition.

A l’époque les jeunes gens vigoureux comme Yahoo et Excite étaient dans la force de l’age et rien ne semblait pouvoir les ébranler. En revanche nous, les internautes, avides de nouveauté, avons tous voulu le tester, ce jeunot au design si simple, si blanc. Qui, à l’époque, n’a pas cliqué, avec un sourire aux lèvres, sur son bouton J’ai de la chance ? Qui a résisté ? Certes quelques-uns, qui n’y croyaient pas trop, mais cela n’a pas duré longtemps. La curiosité a pris le dessus.

Quelques années plus tard le maigrichon était devenu un beau gosse, costaud, et suffisamment aguerri pour tenir tête aux tontons comme Yahoo ou Altavista. Ce dernier, d’ailleurs, a pris un rapide coup de vieux et l’on a bientôt plus entendu parler de lui qu’avec nostalgie. Et MSN, me direz-vous ? Certes, mais Microsoft étant Microsoft, il avait déjà ses habituels détracteurs. Pro-Mac, anti-PC, tout un ensemble d’utilisateurs avec une dent contre le colosse, celui qui entend diriger tout le monde et obtenir le monopole partout, pour tout.

Bref, petit à petit, insidieusement mais aussi volontairement, nous avons laissé s’installer Google chez nous. Rapidement nous en avons même fait un hôte de marque, lui confiant bientôt notre page d’accueil et la majeure partie de nos requêtes. Lui, confiant, a tout accepté, tout pris et même tout ingurgité et tout digéré. Il a même fini par grignoter la part des tontons, progressivement, avant de se révéler au final insatiable, incapable de réfréner son appétit.

Aujourd’hui les professionnels sont forcés de voir la réalité en face : c’est de loin lui le plus fort, l’incontournable.  Surtout que ceux qui font la recherche, ceux qui font de Google le N°1, ne font bien souvent plus le choix : ils utilisent Google, comme tout le monde. Ils pensent même la recherche et ses résultats comme Google. Ils l’ont en page d’accueil et un certain nombre s’en servent même comme d’une barre d’adresse.

Plus simplement un site est aujourd’hui N°1 ou en première page sur Google ; nous ne yahoons ni ne bingons qui que ce soit. Je n’ai jamais entendu parler de Bing bombing ni fait de recherches dans Yahoo images depuis longtemps. Enfin il ne vient à l’idée des personne d’insérer en page Contact une Bing Map (malgré ses récentes évolutions).

Quant à nous, référenceurs, chefs de projet SEO ou chargés de référencement, nous n’avons pas peur (et autant le dire, nous n’y pensons même pas) du risque d’être black-listés par Orange, Yahoo ni Bing. D’ailleurs qui n’a jamais dit à un client qu’il ferait de son mieux pour que son site soit placé dans les premières places de Goo… euh, des moteurs de recherche ?

Les règles de conduite, c’est Google qui les fixe, pas les vieux tontons dont la voix a du mal à se faire entendre, malgré leur expérience et leur savoir-faire reconnu. De même le référenceur, s’il décide de porter un chapeau noir, gris ou blanc, est-ce par rapport à Bing ? A Yahoo ? A Orange ? Non.

Alors il faut l’assumer :

Le SEO est mort… vive le GEO (Google Engine Optimization) !

 

17 réactions sur “Le SEO est mort”

  1. LaurentB dit :

    Excellent ton appellation du GEO :D
    Tu m’inspires carrément pour un billet, mais je n’oublierait pas de rendre à César, heu pardon Vince, l’attribution de ce terme.

  2. admin dit :

    Merci Laurent :)
    J’ai hâte de lire ton billet !!

  3. Le juge SEO dit :

    Tres bon billet qui me rapelle mes premiers emois internetesques sur les vieux mac de la fac… ma premiere page internet…

    Maintenant je tiens tout de meme a signaler que Bill et son Bing font de la resistance. Gangnat meme des parts de marches ici aux states!

    Donc vous aussi faites comme moi – envoyez de l’argent a Bill gates et soutenez l’effort de microsoft contre le geant Google!

  4. Bonne ballade dans le passé, mais Google étant le « moteur / engine », j’aurai dis GSO plutôt que GEO… Google Search optimisation :)

  5. admin dit :

    @ Le Juge SEO : Et pourquoi pas un 3e protagoniste ?
    @ Léo : GSO, pas mal : à toi de jouer !!

  6. LaurentB dit :

    Valà, j’ai pondu mon billet sur le GSO http://www.laurentbourrelly.com/blog/674.php

  7. Le juge SEO dit :

    @ Admin

    Oui pourquoi pas un 3e protagoniste c’est vrai … Ce serait beau … personellement j’aurais bien vu Baidu a une epoque mais il va falloir qu’ils se calent au niveau pertinence avec des caracteres Latin… Sinon ils ont ete nombreux a nous avoir fait rever a diverses epoques tels Cuil, Quaero nous avait chanté a l’oreille, Exalead sentait bon le renouveau, malheureusement ils se sont tous plus ou moins lamentablement ramassé la gueule pour le moment… Bien dommage!

  8. [...] déjà reconnu que le référencement naturel a trait aujourd’hui en France plus au GEO (Google Search Optimization) qu’au SEO, et même que le monde est à Google, mais je ne suis pas pour autant du même avis [...]

  9. [...] notre côté cela donne des informations plus claires quant à certains aspects de l’algo du roi Google. C’est précisément cela que je trouve positif. Dans un prochain article, je reviendrai donc [...]

  10. [...] oppose même l’axe syntagmatique à l’axe paradigmatique et j’ai la sensation que le roi Google le sait et agit déjà en [...]

  11. [...] de notions empruntées à la linguistique et à la sociolinguistique, la façon dont le roi Google se comporte avec les mots-clés que nous tapons dans sa barre de recherche magique, je me suis dit [...]

  12. Pas grand chose a rajouté a ton excellent article.
    Juste que malheureusement tu as raison.
    Je ne vois pas ou plus qui peu arrêter Mr GOOGLE…

  13. [...] de la mort ou de la survie de longue traine (bien entendu) et d’autre part la survie ou la mort du SEO (encore !!). Je tiens à dire que je ne me fais aucun soucis, ni pour l’un, ni pour [...]

  14. sebguerin dit :

    J’aime bien le ton de l’article mais il me semble qu’il ne faut pas enterrer bing trop rapidement. Alors, Ok pour l’instant, en France, nous n’avons qu’un copier coller de live search et utiliser Bing ne sert à rien, mais dès que le Bing US arrive chez nous, je serais le premier à l’utiliser.
    Comme dit le Juge SEO, il faut faire de la résistance. Mon modèle économique dépend trop de Google et un nouvel intervenant permettrait de diluer le risque.

  15. mateo dit :

    ce que j’ai aime dans ton article cette phrase « vive le GEO (Google Engine Optimization) ! » moi toujours je le dit , etre le premier dans le top SERP’s dans google c’est le principal but de tous les referenceurs pas yahoo ou bing lol.

  16. [...] bon, rien de bien nouveau diront certains : le roi Google a un appétit d’ogre, ça on le sait, et le type qui tient ce blog SEO passe un peu sa vie à [...]

  17. [...] un bon nombre de blogs. Alors j’accepte qu’on vienne me dire mes 4 vérités et que le roi Google puisse tracer celui qui me [...]