Le SEO, entre moutons et mythos

Alors que le monde entier (le nôtre, le virtuel) est désormais contrôlé par une clique d’animaux peu recommandables, que tout le monde ou presque perd des positions, cherche des solutions et écoute la voix des experts, je fais un petit bilan de mes 3 premières années dans ce qu’il est convenu d’appeler la communauté SEO.

Ouvre ta gueule et on te croira

Au départ, en 2009, j’ai acquis mes premières connaissances en SEO par le biais de blogs et de forums du type WRI. Une formation un peu formelle m’a permis de faire le tri dans toutes les infos que j’avais collectées. Un Dan comme manager a ensuite tracé le chemin de ce qu’allait devenir ma veille hebdomadaire, que je me charge aujourd’hui, tout seul comme un grand, d’affiner et de spécialiser. Mais souvent, un article, un fait ou un discours m’ont amené, moi aussi, à vouloir ouvrir un blog et à donner mon avis, faire part de mes idées et envoyer paître certains de mes confrères (et consœurs). Et c’est avec ce blog qu’a finalement surgi l’idée qui me pousse à écrire en ce 19 juin 2012 : ceux qui parlent sont bien souvent crus. En gros il suffit de se prendre un nom de domaine, d’uploader les fichiers ad hoc fournis gratuitement par WordPress et de se mettre à palabrer pour tout à coup passer pour quelqu’un qui s’y connaît vraiment. Il y a donc, par voie de conséquence assez évidente, un paquet de charlatans. Non ? Bon j’ai fait le tri dans ma veille, ne gardant petit à petit que les blogs et forums qui me donnent à chaque fois envie de les lire, ceux sur lesquels j’apprends vraiment quelque chose ou alors sur lesquels il se passe vraiment des choses intéressantes. Autant vous dire que les musclors et consorts ont bien vite disparu de la liste…

Les SEO, tous des cons ?

Pour autant, ils sont lus, ces blogs inintéressants, pleins d’ego et de suffisance, de trop grande confiance en soi et d’auto-satisfaction (auto-starification, même). Bien souvent donc, ceux qui les administrent passent pour des brutes, des bêtes, des cadors en SEO ! Et c’est bien là que je suis gêné : il y a des tas de gens qui font du référencement, de près ou de loin, de très près ou de très loin, et qui gobent tout ce qui se dit, de la chose la plus évidente (Eh les gars, j’ai fait un test : le spamco, ça marche ! o_O) à la plus bête (Les sourds ont le désir d’entendre…), et qui sont prêts à suivre les conseils de n’importe lequel des experts en vogue qui tiennent un blog. Or ces derniers, plus on les lit et plus ils se croient importants, plus on commente leurs blogs et plus ils se sentent non seulement grandis mais encore investis d’une mission d’éducation, eux qui n’en savent pas plus que les autres. Bien sûr il y a dans le lot des blogs SEO de véritables experts, des gens dont l’expérience n’a pas d’équivalent, dont le recul permet de voir des choses que, du haut de mes 3 ans (à peine) de SEO, je ne peux pas encore voir… Mais bordel, ça ne veut pas dire que nous, les bloggeurs SEO, sommes tous devins ni experts !!! Il faut franchement se mettre à réfléchir, là, à envisager les choses sous un angle différent !! Bloguer ce n’est pas détenir le savoir ultime, un blog ce n’est que du blabla, de la palabre, du vernis bien brillant sur des egos à dimension variable ! Ce ne sont en aucun cas les Tables de la Loi !!

Mais pourquoi tu gueules, Vince ?

Je gueule parce que je me rends compte que nombre de mes consœurs et confrères ne croient que ce qui se dit en ligne, font de l’annuaire parce qu’il faut faire de l’annuaire, postent des CP parce qu’il faut poster des CP, demandent à gogo des suppressions de liens ou de posts aux administrateurs des sites de CP parce qu’on leur dit que le CP c’est cramé et que c’est le nouvel evil à fuir pour s’assurer les bonnes grâces de Monseigneur Gougueul, font du SMO parce qu’il faut faire du SMO, pourrissent Twitter avec des backlinks de merde parce que quelqu’un leur a dit que sans ça, pas de SEO viable… Mais oh !! Faut arrêter là ! Faut se poser des questions, pas attendre qu’on vous donne des réponses, trouver des spots plutôt que d’attendre la prochaine liste ou le prochain classement… en gros, il faut arrêter de faire tous pareil, sinon c’est tout le monde que vous faites plonger !! Quand en plus vous demandez ensuite à virer vos liens ou vos posts des sites de CP, en arguant que leur qualité est moindre parce que dans la liste de Bertimus, ils sont marqués d’une astérisque, ou parce que chez Atypicom, ils ont perdu des points, je me dis que je suis entouré de gros niais qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez !

Alors, à l’heure où j’en arrive à regretter mes centaines d’heures passées à modérer des communiqués, sur une plateforme qui a fini par se faire dégommer parce que mal ou sur-utilisée, je suis franchement blasé.

 

77 réactions sur “Le SEO, entre moutons et mythos”

  1. Le comble c’est quand tu prends la peine de participer sur leur forum prétendument seo et que tu te fais virer juste pour avoir rétabli quelques vérités !

  2. C’est clair que demander de virer des liens sur un CP pénalisé, c’est bien idiot, surtout qu’ils finiront bien par être « réintégrés » et puis jusqu’à preuve du contraire, les liens sont juste sans effet mais il n’y a pas d’effet négatif pour le site…Allez courage Vince, après la pluie vient le beau temps!

  3. patrick dit :

    Perso, je suis arrivé sur le web en 1999, la belle époque certains ami(e)s ont même gagné le gros lot, pour autant on ne parlait pas de web social, de marché, ni business. CMS connaissait pas on bricolait un site en plusieurs jours, semaines ou mois, le php arrivait tout juste de la planète Mars. Malheureusement la planète web est devenue planète business avec un marché monopolistique. Alors un tel marché peut-il évoluer et satisfaire le plus grand nombre, j’en doute aujourd’hui, mais la réponse viendra surement à n’en pas douter

  4. Louveo dit :

    J’aime bien le ton du poste , un billet d’humeur :)

    Pour ma part j’apprends sur le tas ce qui est SEO, et ce que j’en retiens :

    Y a pas qu’une méthode
    Y a pas de vérités mais que du test et des mesures du retour

    Et pour moi le SEO c’est un jeu de l’oie dont on ne connaît ni le résultat de notre jet de dés, ni les conséquences de la case sur laquelle on va atterir.

    Il faut s’adapter savoir se remettre en question.

  5. vince dit :

    @Louveo : et moi j’adore ton commentaire ! on est 100% dans la même vision du boulot ;)

  6. Louveo dit :

    Bon ben c’est plutôt bon signe pour mon apprentissage :-)

  7. vince dit :

    Sans prétention, oui, je pense que tu es sur la bonne voie !! ;)

  8. Je ne tiens pas de Blog SEO mais ton billet m’a interpellé dans le sens où c’est exactement ce que je pense… Tu as bien raison. Mais c’est comme dans d’autres business, tu as des gars qui sont appréciés de tous car ce sont des gros actif dans le domaine mais ne sont pas pour autant des baleines pleines de connaissances ou d’argent. :)

  9. Un discours que l’on entend quasiment jamais, ça fait du bien ! Ca permet de remettre les choses à plat, merci pour ce « coup de gueule »

  10. vince dit :

    Je t’en prie ;)

  11. Tu as raison, c’est vrai que sur les blogs SEO, on lit parfois tout et n’importe quoi. Le secteur est rempli de spécialistes qui ne font que se contredire étant donné que dans ce domaine il n’est pas nécessaire de démontrer ses théories pour être pris au sérieux, plus on est fous plus on rit.

  12. Frankiz dit :

    Je continue de mon côté à penser que tous les conseils anti panda, anti pinguin et autre connerie sont plutot là pour arreter de faire des opti comme la « masse ».
    Pourtant, bons nombres de techniques soit disant « proscrites » continuent à marcher, alors pourquoi s’en priver? Parce que certains kadors le disent ? Alors qu’eux mêmes les utilisent…

  13. master case dit :

    Bien dit. Il n’y a pas de vérités immuables en SEO. Il n’y a donc pas de gurus, ou de dieu-sait-tout. Ce qui est vrai aujourd’hui sera peut-être faux demain, et l’expérience ne sert à rien dans ce case, car les règles changent. On peut devenir « expérimenté à un jeu dont les règles ne changent pas comme le poker. Mais on ne peut être que réactifs, malin, clairvoyant ou juste chanceux en SEO, il faut l’accepter et passer à autre chose.

    Signé, un vieux de la vielle.

  14. Pierrick dit :

    « en gros, il faut arrêter de faire tous pareil, sinon c’est tout le monde que vous faites plonger ! » !!

    Je suis tout a fait d’accord, il faut se creuser la tête pour trouver des idées pour se faire connaître différemment, trouver des liens qui amènent réellement du trafic, et pas juste le lien pour le lien, de toute façon il faut absolument éviter de dépendre google pour être à l’abri du prochain coup de « penguin », c’est la grande leçon à retenir du récent algorithme mis en place par mr gougueul.

  15. J’adhère total ! J’ai souvent vu dans des articles, l’auteur qui dégommait un de ses confrères parce que celui-ci n’est pas en phase avec son point de vue ! Bien que maintenant tout cela me passe par dessus le cuir chevelu, au début cela m’avait marqué ! Je ne pensais pas le SEO aussi « rivalitatif » (oui j’invente des mots xD). M’enfin, à chacun de croire à ses propres convictions et aussi à chacun de réaliser ses propres tests…

  16. Je suis d’accord avec Vince : quelques référenceurs tiennent le haut du pavé médiatique, mais combien d’autres plus discrets, travaillant dans l’ombre sans « se la péter » mériteraient au moins autant de reconnaissance?

  17. Un avis différent et argumenté sur le SEO… toujours intéressant à écouter.

  18. Guillaume@CP dit :

    C’est bien connu que les réferenceurs sont égocentriques :D

  19. Entre moutons et mythos, le titre est vraiment bien trouvé, mais il est clair que dès qu’un pseudo expert en seo pond un billet de 1500 mots tout le monde le suit sans réfléchir.
    De mon coté j’essaye purement et simplement de sortir du seo pour trouver d’autres voies d’acquisition de trafic, google met une préssion trop forte sur les TPE, je n’en peu plus de vérifier ma position 10 fois par jour pour savoir si je vais mettre la clef sous la porte ou pas… Penguin m’aura bien fait flipper et ce sera pour un monde meilleur dans mon cas… sans google !

  20. « sont prêts à suivre les conseils de n’importe lequel des experts en vogue qui tiennent un blog »

    Bien dit et je suis totallement d’accord avec vous, méme si moi méme je me suis fait piéger dans mes débuts par ce genre de « Marabou » du web…

  21. @Louveo « Et pour moi le SEO c’est un jeu de l’oie dont on ne connaît ni le résultat de notre jet de dés, ni les conséquences de la case sur laquelle on va atterir. »

    Va dire ça aux clients :p

  22. Christophe dit :

    je suis à la fois d’accord et pas d’accord avec toi : pour moi la majorité des « bon » seo se taisent, restent dans leurs coins et ne partagent pas leurs techniques, tandis qu’une minorité de « con » se la pète et « ouvre sa gueul » comme tu dit, ce qui pourrait laisser croir que les SEO sont tous des cons, néanmoins il suffit de se rendre à une conf ou apero SEO pour se rendre compte que pour la majorité ils sont super sympa !

  23. Bref, tu découvres le SEO quoi.

    En tout cas tu as bien appliqué la petite règle des « 10 conseils pour avoir des BL et des commentaires » : faire un coup de gueule à propos de tout et n’importe quoi pour voir débouler du (beau) monde et des twit.

    N’empêche ça marche toujours.

    Par contre là où je suis ok c’est qu’en SEO c’est souvent (pas toujours hein !) ceux qu’on lit / entend le moins qui en savent / font le plus. Dans les « grands noms » des bloggueurs SEO qui se prennent pour des divinités, il y a bien sur des imposteurs. Je dirais que l’équation suivante est à peu près correcte : plus mon égo est élevé, plus j’étale… du vent.

    Crois moi, j’ai commencé tard, en 2003, et depuis je vois plein de blogs super connus de superstars SEO qui y connaissent moins que des petits d’jeuns que tu reçois en entretien d’embauche pour un poste de chargé de ref.

    Pour ma part je n’ai aucune idée de mon niveau, je sais juste que je n’écris que très très peu mais qu’en tout cas mes clients sont totalement satisfaits.

  24. On joue beaucoup sur l’image dans le monde du SEO et de la popularité surtout.
    Il y a des blogs qui sont considérés comme des références niveau référencement mais n’apportent que peu d’info.

  25. vince dit :

    @François-Olivier Tu es pas plutôt psychologue, toi ? Tu penses savoir comment et pourquoi j’écris ci ou ça… mais tu te trompes mon ami, tu te trompes complètement !! Je le dis (et le redis) : je ne fais pas cela pour le « fame », moi, je n’en ai rien à carrer de la popularité, des commentaires ou des tweets… D’ailleurs si c’est pour dire ce genre de conneries, la prochaine fois, tu peux t’abstenir !

  26. jean dit :

    Bonsoir
    Pour moi le référencement ce n’est pas d’arriver le plus vite possible en premiere page.Mais de faire gagner de l’argent à mais clients et qu’ils soit satisfait du resultat

  27. Stream dit :

    Pour en revenir aux suppressions d’articles dans les CP shootés, je suis probablement niaise mais lorsque mon e-commerce CAD des mois entiers de boulot et des milliers d’euros tombe avec Panda et perd 75% de trafic du jour au lendemain j’étais prete à tenter n’importe quoi…

    Il faut aussi savoir que les blogs SEO sont effectivement visités par les référenceurs mais aussi, et probablement une majorité de simple webmaster dont ce n’est pas le métier, est qui n’ont pas vraiment de choix que croire ce qui se dit sur ces sites « specialisés ».