Je suis qui, moi ?

Suite à une prise de bec qui n’en est pas une, par commentaires et tweets interposés, je tiens à mettre certaines choses au clair me concernant. Comme ce blog m’a jusqu’à aujourd’hui servi de plateforme pour dire ce que je pense, je suis convaincu que c’est le meilleur endroit possible pour expliquer à celles et ceux qui n’ont pas compris et que cela intéresse, le but de ma démarche. C’est vrai que depuis maintenant deux ans, je tweete presque quotidiennement et je blogue, certes avec un peu moins de régularité, mais assez souvent quand même. Il est donc légitime que quelqu’un finisse par me poser la question de savoir pour qui je me prends.

T’es qui, toi ?

Moi, je suis Vincent Jamin, marié, 37 ans, 2 enfants. Originaire du Centre-Ouest, je vis à Marseille depuis 5 ans. Voilà pour l’état civil (pour ceux qui n’avaient pas lu l’interview que Sylvain de Noviseo avait faite de moi). Je suis référenceur depuis 2009, ce qui ne fait que deux années, pas plus. A ce titre je lis régulièrement de nombreux articles de blogs français, britanniques et américains. Pour ce qui est de la blogosphère française, je commente souvent, parfois pour ne rien dire, parfois juste pour le lien, parfois pour donner mon avis, parfois pour polémiquer, parfois pour répondre à la question posée en termes de retour d’expérience, mais surtout pour dire ce que j’ai à dire moi-même, sans attendre que quelqu’un le fasse à ma place. Je n’ai donc jamais vraiment tu ce que j’avais à dire en matière de référencement, quitte parfois à revenir en arrière, à prendre du recul et à devoir reconnaître que je me suis trompé.

Tu te prends pour qui, toi ?

Aujourd’hui, après m’être permis de critiquer une de mes consœurs d’une façon que je ne pensais pas plus outrageuse que cela, je reçois un message me demandant pour qui je me prends. La claque… Je n’avais pas l’impression d’avoir donné de moi l’image d’un prétentieux, d’un donneur de leçons ou de quelqu’un qui cherche absolument à avoir la voix qui porte plus haut que les autres. Je le répète : je ne fais du SEO que depuis 2 ans, je suis loin d’être aussi expérimenté qu’un Dan, qu’un Tiger, qu’un Sylvain Richard ou qu’un Julien Bérard. Pourtant quand j’ai quelque chose à dire (et même à l’un de ces pontes du SEO), j’ouvre mon WordPress préféré et j’écris un article ou encore je commente l’article qui me fait réagir. Quoi ? Le manque d’expérience, l’humilité qui est de mise quand on est parmi les nouveaux et l’honnêteté intellectuelle que je prône si souvent devraient m’interdire de le donner, cet avis de jeune SEO ? Là je ne suis pas d’accord, bien au contraire. Je me suis assez pris la tête avec Sébastien Billard au sujet des Bisounours pour pouvoir affirmer haut et fort que je n’en suis pas un : je dis ce que je pense et si je reviens sur ce que j’ai dit précédemment,ce n’est pas pour faire plaisir à qui que ce soit, mais juste pour être honnête. Je ne me prends donc pour rien ni pour personne.

Alors qu’est-ce que tu veux, toi ?

Ce que je veux, c’est regarder mes enfants grandir en souriant béatement, et puis gagner en expérience, acquérir les bons réflexes (ou être en mesure d’agir suivant l’instinct dont parle Laurent Bourelly), pouvoir bien gagner ma vie grâce à ce job, tout en étant toujours aussi à l’aise dans cette petite communauté en ligne qu’est la twitto-blogo-Sphéro-sphère du SEO français. Petit à petit, mon réseau d’échanges a grandi et j’en suis ravi. Mais je ne veux pas davantage que cela, je ne prétends d’ailleurs à rien de plus. Je ne pense donc honnêtement pas pouvoir apporter autre chose aujourd’hui. Je le redis, je n’ai ni l’expérience ni le recul nécessaires pour donner des conseils, et j’en apprends à chaque fois (ou presque) que je lis le blog de Florian Karmen ou celui de Seoblackout. Je ne cherche pas à me mettre en avant, ni à être reconnu, juste à être présent dans une communauté où l’échange est de rigueur (même si c’est parfois houleux) mais dans lequel chacun possède sa petite chasse gardée. Je ne suis là ni pour me faire des ennemis ni pour me faire des amis !

Bref j’aime bien cette ambiance et j’adore mon job ! Si ça pouvait rester comme ça…

 

27 réactions sur “Je suis qui, moi ?”

  1. NSEO dit :

    Laisse tomber, cette chick est une grosse dinde à peine capable de référencer son nickname 😉

  2. Aurélien dit :

    Avec qui tu t’es pris la tête pour nous pondre un article comme cela ?

  3. Aurélien dit :

    Bon j’ai trouvé… On ne touche pas aux femmes, encore moins sur le Web. 😉

  4. vince dit :

    @NSEO : cela n’engage que toi… je n’ai rien contre qui que soit, je voulais juste ici mettre les choses à plat plus concrètement et plus sereinement qu’hier.
    @Aurélien : Je ne « touche » à personne, j’ai fait une remarque disant « bloguer dans le vent » qui a été mal prise et qui a fait monter un sauce amère qui n’est pas à mon goût du tout. Le fait de ce soit une femme ou un homme ne rentre pas en ligne de compte, c’est la même chose pour moi : je ne fais pas de plus manières pour commenter chez Mar1e que pour le faire chez toi. Ensuite faire revenir à la raison quelqu’un qui s’énerve n’est pas de mon ressort. La nuit porte conseil, dit-on… Quoi qu’il en soit, je le redis : je ne suis là ni pour me faire des ennemi(e)s ni pour me faire des ami(e)s, juste pour être intégré à un réseau professionnel, dans lequel, au final, cette histoire n’a rien à faire. Que la demoiselle dont il est question reste persuadée que je veux lui nuire ou pas, je n’y peux rien. Je reste ce que je suis et ne peux effacer ce qui a été écrit, donc j’assume. Nos divergences, à toi et à moi, n’ont pas eu pour conséquences que tu ne lises plus mes posts et que je ne visite plus ton blog. J’espère qu’il en sera ainsi avec tous ceux à qui j’ai fait et ferai encore des remarques 😉 Sinon, tant pis

  5. Bon, comme je te le dis dans mon mail : je n’ai pas accordé l’importance que tu crois à cette « prise de bec ». Je me suis défendue de ce que j’ai jugé être une insulte mais je ne suis pas non plus partie en guerre, faut pas exagérer.
    Et je n’ai pas besoin qu’on me ménage sous prétexte que je suis une femme, merci bien.

    Sinon pour les insultes gratuites, t’as le droit de modérer aussi, hein.

  6. Florent dit :

    Vince, c’est toi qui a lancé les choses…ta remarque était vraiment déplacée (relis bien ton commentaire, je ne vois pas pourquoi tu agresse la personne concernée comme ça) mais ce n’est que mon avis.

    Je trouve toujours dommage de voir ce genre de petites guerres débiles, je ne parle même pas du fait d’écrire un article spécialement pour ça…

  7. vince dit :

    @Florent : chacun sa façon de bloguer et de commenter et merci pour les leçons, je les note et les retiendrai, c’est promis
    @SEO Factory Girl : nous avons réglé ce que nous devions régler par emails interposés, c’est fait et tant mieux, mais sache que ce post sur mon blog (et Florent cela te concerne aussi) n’avait pas pour seul but de régler le différent entre nous. Quant à la modération, parles-en aussi à Florent, hein :)

  8. Florent dit :

    Vince, tu te sens persécuté dans ta vie ? Mon commentaire n’était en aucun cas une leçon, juste une remarque.
    Pour la modération je n’aurai jamais du laisser passer ton commentaire, je le sais.

  9. @vince : C’est moi qui ai demandé à Florent de ne pas te modérer, si c’est à ça que tu fais allusion.

    Après si tu penses que le commentaire de NSEO à mon égard est tolérable, c’est qu’on a encore du chemin a faire pour se comprendre…Je veux bien être sympa mais là c’est à se demander si tu ne le fais exprès, quand même (et je ne parle même pas de ta réponse).

  10. vince dit :

    @Florent : non non, pas de complexe de persécution ça va… mais en cas je te ferai signe 😉 merci doc’ !
    @SEO Factory Girl : oui c’est à cela que je faisais allusion… mais Florent a répondu…
    Pour ce qui est de NSEO personne ne sait qui c’est , je pense que sa remarque ne fait pas avancer le débat et je le lui dis en réponse. Je pense bien que tu aurais préféré que je ne le publie pas, mais je me suis dit qu’après tout, ce n’est pas grand chose, que d’être insultée par un troll (ça vaut quoi, la parole d’un troll ?)

  11. Florent dit :

    Tu vois tu prend encore mon commentaire comme une persécution. Tu te fais passer pour une victime que tu n’es pas, m’enfin…

  12. vince dit :

    @Florent : 1 – j’ai écrit : « pas de complexe de persécution » …
    2 – je ne me sens victime de rien ni de personne, même si je suis sûr que ton petit côté psychologue aurait apprécié

  13. Florent dit :

    Pas besoin d’être psychologue pour voir que tu as un problème 😉

  14. vince dit :

    @Florent : et c’est grave doc ?

  15. Florent dit :

    Je ne sais pas je ne suis pas docteur.

    Bref, ça suffit pour moi, je vais pas perdre mon temps pour rien.

  16. vince dit :

    @Florent : merci car je n’en ai pas tant que ça moi-même, je suis une victime du temps qui passe XD

  17. Samuel dit :

    La question est de savoir pourquoi Vince a lancé une pique a SeoFactoryGirl.
    Et elle me semble évidente, elle est elle-même loin de révolutionner le petit monde du SEO et pourtant se permet de critiquer comme si elle, était meilleure ou différente. Ce qui n’est pas le cas vraisemblablement.

    Je n’ai pas suivi le clash sur twitter mais ça pue la cour de lycée apparemment, avec la bonnasse qui s’en prend à un mec, et tous les boloss qui la soutiennent en espérant avoir un sourire de remerciement.

  18. vince dit :

    @Samuel : C’est un peu ce que je voulais dire, ma je ne voulais pas choquer la diva…

  19. En tant qu’ancien du web depuis plus de 50 ans :) (c’est presque vrai, étant parmi ceux qui ont utilisé les premières connexions internet au CERN à Genève) je pense que l’intérêt du web c’est encore la liberté d’expression ! Pas besoin d’être mal poli , ce n’est pas bon pour l’e-reputation, mais deux ans de dur labeur et beaucoup de tests de référencement effectués peuvent en apporter plus que dix ans à ronfler dans un bureau. Sinon vive le village Gaulois, continuez les engueulades, c’est vivifiant !
    @+, Oscar

  20. vince dit :

    @Oscar : merci d’être passé par ici mon cher Paradi-seo-ix :)

  21. Chapeau bas. Je pense que tweeter, blogs, facebook ou n’importe quel plateforme de 2.0 a était créer pour le partage, la communication et surtout la liberté de l’expression. Je pense aussi que les gens doivent se respecter s’il y un mal entendu on peut toujours le régler en discutant, NON. Je suis aussi un amateur de référencement. Pour moi le référencement est un art. :) Je te souhaite bon chance cher bloggeur et référenceur.

  22. LaurentB dit :

    Ah mais j’avais raté cette bataille 😀
    Après toutes ces années, je ne compte plus les prises de tête. C’est inévitable de se confronter à des {avis|personnalités|différences|incompréhensions||mentalités|cons|abrutis|}
    Parfois ça se termine par tisser des liens, alors que d’autres fois chacun trace sa route.
    Impossible de s’entendre avec tous ou de tout accepter. Il n’y a que les Bisounours qui en sont capables, mais ils ne sont pas si nombreux. Heureusement d’ailleurs car un {monde|Web|Internet|} lisse serait tellement chiant.

  23. vince dit :

    @Laurent : Oui, un web passé au 2.0 et qui serait trop lisse, je ne m’y attarderais pas :)

  24. Bel article. Je n’ai remarqué aucune prétention de la part de l’auteur.
    Moi aussi j’en apprends tous les jours dans ce milieu.
    Maintenant, faut il être un cador du référencement pour avoir le droit de s’exprimer ?
    Encore heureux que non.
    Bonne continuation à Vince dans le monde merveilleux du SEO :)

  25. vince dit :

    Merci bonne continuation à toi aussi :) (Marseille rules !!)

  26. […] l’incompétence se sont révélés dans ses interventions dans des forums. Attention car les vieux de la vieille veillent au grain, et même si ils ne le disent pas, ils vous mettront l’étiquette […]

  27. […] l’incompétence se sont révélés dans ses interventions dans des forums. Attention car les vieux de la vieille veillent au grain, et même si ils ne le disent pas, ils vous mettront l’étiquette […]