Comment se tirer une balle dans le pied

Je l’ai souvent dit ici : il ya différents types de SEO selon moi. Il ya ceux que j’aime bien pour leur analyse précise, leur sérieux et leur état esprit et qui sont en général ceux qui nous apportent vraiment quelque chose, et il y a les éternels baltringues qui se contentent de dire des énormités, de rabâcher ce que l’on sait depuis la Glaciation et qui veulent donner l’impression qu’ils seront les prochains Rand Fishkin, tout ça pour se faire un nom (et apparaître, ainsi, sur la liste des twittos SEO trop ) sur une base qui s’écroulera à la prochaine release de Google. Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les uns, en diffusant de vraies infos, donnent aux autres les possibilités de faire mieux leur taff sans se casser un peu la tête.

Ceux qui se la pètent

La seconde catégorie que j’évoquais en intro et que je qualifie volontiers de SEO baltringue, concerne les gens que je déteste dans notre cher métier et ce, pour plusieurs raisons. Il y a ceux qui, ayant lu la bonne vieille technique de Tiger sur son blog avaient pourri Tumblr avec des hotel-super-beau-pas-cher-sa-mere-t-as-vu-non-mais-j-y-crois-pas-a-marseille.tumblr.com, ceux qui, persuadés Twitter représentait l’Eldorado du SEO s’étaient mis à faire transpirer ma TL avec des tweets plus alléchants que les autres, ceux qui bloguent des trucs super novateurs comme j’ai testé le commentaires d’articles et je vous jure que ça marche… Bref j’ai déjà dit un paquet de fois ce que je pensais de ces gens-là, il n’y a qu’à faire le tour de mon blog pour le savoir.

Ceux qui les nourrissent

Ce qui m’agace aujourd’hui c’est autre chose (les baltringues étant des baltringues, je les laisse à leur fainéantise et à la lecture du blog de M. Cutts) : c’est que des blogs de renom, tenus par des types sérieux et reconnus à juste titre comme des SEO dignes de ce nom, se mettent à balancer à tous les baltringues des techniques avancées. Eh les gars, à quoi cela sert que l’on passe des heures, des jours et des nuits à se casser la tête, à retourner le web et à se tenir à jour sur ce qui est potentiellement backlinkable et popularisant si c’est pour le donner en pâture à des mecs qui passent leur vie sur Facebook et sur Twitter à raconter de la merde et qui attendent patiemment qu’on leur fasse tomber dans le bec ce qu’il y a de meilleur à manger en matière de SEO ??!! Eh mais stop là, y’en a marre à la fin !!

 

24 réactions sur “Comment se tirer une balle dans le pied”

  1. LIJE dit :

    Boom, ça, c’est fait 😉

  2. Julien seo dit :

    Vincent, c’est dommage d’avoir autant de conférences pour apprendre aux {méchants|fénéants} mais c’est le monde d’aujourd’hui qui veut ça pas simplement dans le SEO.

    Après, certains jeunes bossent mais ont besoin d’apprendre alors il faut aussi penser à eux.

    La tendance d’aujourd’hui, c’est gagner en réputation pour pouvoir vendre plus cher…. mais aussi former la future génération SEO.

  3. Sam dit :

    Des nomq, des noms ! 😉

  4. ouestgest dit :

    Je ne suis pas un professionnel du SEO mais je pense pouvoir dire que c’est un vrai travail qui demande de se remettre en question tous les jours car ce qui marche aujourd’hui ne fonctionnera peut-être plus demain.

    Et notre ami Google ne fait rien pour simplifier les choses…

  5. vince dit :

    @tous : Pas besoin de donner des noms, je ne suis pas une balance, juste un gueulard 😀 Et le dire se suffit à soi-même selon moi ! Google est malin, mais les SEO sont des veaux…

  6. Clément dit :

    En voilà une bonne question… au delà de formation « particulière » on peut vraiment se poser la question de la validité à long terme des colloques et conférences SEO. Comme je vis à l’autre bout du monde je ne participe a rien donc j’ai bien du mal à parler de ce sujet, mais la question est bonne. La massification du savoir professionnel n’est pas toujours une bonne chose… mais chuuuuut… il ne faut pas dire ce genre de choses c’est mal vu 😉

  7. L.Jee dit :

    Faudrait peut-être même rétablir la peine de mort !

  8. vince dit :

    @Julien : Oui former les suivants, c’est une chose, mais il faut surtout les former à être curieux, à aller trouver des solutions par eux-mêmes et pas à attendre bêtement que l’un ou l’autre leur donne des solutions. J’ai le souvenir d’avoir été formé par un mec qui m’avait poussé à utiliser les Scarpebax et autres Bookmarking Demon pour me pousser en avant, justement… 😉
    @Clément : une fois encore, 100% d’accord avec toi ! PLus on sait tous la même chose,n plus on opère de la même façon et plus on indique à notre ennemi comment comment nous saquer !
    @L.Jee : Voilà une solution à envisager 😀

  9. Patrice dit :

    Le SEO est devenu à la mode. Et de la même manière qu’on voit fleurir des social media guru et autres ninja du community management, on voit des seo ninja guru warriors et autres évangélistes du référencement.

    En fait, ils ont un feedly avec dedans le forum WRI, Abondance et les tweets de Matt Cutts et ça fait d’eux des seo, enfin du moins ils se prétendent en tant que tel. Et après ils créent des communautés sur Google+ et se permettent de te faire la morale sur la soit-disant éthique du seo…

    Le pire c’est quand tu reçois des CV et qu’une fois arrivé en entretien, tu t’aperçois qu’ils ne savent même pas comment remplir une balise title !!!

    Bref, je rejoins ton coup de gueule Vince 😉

  10. Cyn dit :

    Au moins, c’est clair !
    Première fois que je viens ici (grâce à un tweet) et effectivement, on pourrait en dire long sur les critiques des SEO …
    Moi, je ne suis qu’une petite, toute petite, et je ne me considère pas experte en SEO, loin de là, mais j’aime apprendre de certain(e)s. Par contre, il y en a qui se prennent vraiment pour des stars, quitte à snober les autres …
    Bref, c’est aussi barbant de voir toujours les mêmes noms et surtout ceux qui tweetent de la merde, il faut le dire.
    Enfin, c’est comme tout, faut trier :-) !

  11. xain dit :

    Bah je vais me faire l’avocat du diable, mais je n’ai pas le sentiment qu’ils se tirent une balle dans le pied.. Par contre ils en tirent une dans le pied de leurs concurrents directs qui ne sont pas des baltringues, mais à la limite c’est de bonne guerre :)

    Je m’explique: les seo qui font des articles bien pertinents n’attirent pas seulement d’autres seo comme lecteurs, mais aussi des personnes comme moi, qui gèrent leur site eux mêmes et qui cherchent justement de bonnes infos et pas seulement comment commenter des blogs.. Et dans ce cas, si on a besoin d’un seo, vers qui on se tourne ensuite? Ben vers le gars qui a fait des articles très pertinents et pointus qui nous ont beaucoup aidé..

    Et pour les baltringues, ce n’est pas parcequ’ils auront lu un article bien détaillé qu’ils sauront le reproduire à bon escient, car ils manqueront d’expérience, de bon sens, de compréhension, ils ne prendront peut-être pas en compte le contexte ou l’historique, etc… C’est des baltingues hein! Et puis je pense aussi que le gars balaise, même si il en dit beaucoup, il ne dit pas tout pour en garder sous le pied, et justement faire la différence avec les baltringues qui vont appliquer sans réfléchir.. Il y a bien souvent une différence entre la théorie et la pratique, quand tu fais une formation avec 30 gars, tout le monde apprend la même chose, mais il y a ensuite de grandes différences dans la manière d’utiliser ses connaissances..

  12. Tom dit :

    Je ne sais pas si je dois me sentir visé, mais si j’avais à justifier mon blog sur le SEO, sur lequel je ne propose absolument pas mes services -pour l’instant-, je dirai que c’est un état d’esprit : j’aime apprendre, et partager, et tout ce que je raconte n’est que mon avis, il y a de bons trucs, mais aussi des prédictions qui peuvent sembler foireuses (fb nouveau google, impact de G+1)… Bref, rien à faire, je blogue à la cool pour échanger sur le sujet, rien à prouver, je ne cherche pas de job ni de client. Maintenant oui j’ai des conccurrents, voire de plus en plus : tant mieux, mais le temps qu’ils se fassent une opinion sur qui lire / ou pas, comprendre ce que racontent les SEO aux conf (et ouais, tout le monde ne capte pas apparement), construire leur marque, leur réseau, on a letemps…

  13. Refschool dit :

    depuis deux ans je n’ai plus rien d’intéressant à dire pourtant je continue de faire du SEO, le pb c’est qu’il y a tant de blogs qui diffusent l’info que je n’ai pas vraiment besoin de le faire.

  14. Des noms, on veut des noms ! 😀
    Sinon, y a aussi la solution de ne plus lire des blogs qui t’énervent.
    Reste zen !

  15. tim dit :

    Je rejoins un com plus haut qui dit qu’il faut orienter la nouvelle génération.

    Je dis ça car … j’en suis :) Et c’est vrai que si je passe des heures et des heures à lire des trucs, à certains moment j’ai l’air bien con quand je viens de me taper 30min de lecture pour en fait voir tout en haut de la page que l’article date de 2010 héhé. Dans ces cas là j’aimerais qu’on puisse me dire « ah mais nan ce truc c’est de la merde essaye même pas » donc j’essaie et je me plante, même si pour moi les gens qui se sont planté avant aurait du se servir de leur expérience pour aider les autres, et non pas les laisser dans le vague

    Tout ça pour dire que faut pas balancer les techniques avancées, mais orienter les nouveaux comme moi vers ce qui se fait en ce moment.
    On a de la chance que y’ai de la place pour énormément de monde sur le net, alors autant partager, je dis pas macher 90% du travail, mais donner une bonne tape dans le dos moi ça m’aiderait bien des fois par ex sur des problématiques où je m’arrache la tête pendant 3heures sur imacros et php pour automatiser un truc

    Le truc relou dans le seo, c’est que c’est le monde du vague et du paranormal, les gens te disent « regarde j’ai fais monter ce site au top en 2 mois », et quand tu demandes « ah ouais cool t’as un ptit truc à me donner ? » ils te disent « la formation c’est 50e de l’heure » ………….. super, la logique veut que quand tu débute t’as pas une thune, et le mec essaie déjà de te dépouiller … A mon niveau, je me trompe peut être, mais j’ai aucune vision de solidarité entre les seo, sauf entre les « grands ». C’est pas faute de proposer de l’aide, des BL de qualité ou quoi … Voila pour mon coup de gueulle de petit seo :)

  16. vince dit :

    @Tim : Justement, on apprend en se plantant, en essayant, en se ratant et en se remettant en cause, pas en réutilisant des vieilles recettes qui puent la vieille chaussette 😀 Comme le dit si bien l’un de nos confrères, l’échec est NECESSAIRE !!
    @Laurent : Ah tiens, justement te voilà 😛 Non je ne suis pas là pour balancer, Laurent, juste pour grogner… et ne t’inquiète pas pour moi, ce n’est pas (plus) au point de me ronger les sangs comme ça pouvait être le cas auparavant ! Je dis ce que j’avais à dire, et je m’en retourne à mes linkwheels préférées, avec le sourire !
    @Tom : tu n’es pas visé, ne t’inquiète pas 😉 D’ailleurs, je ne connaissais pas ton blog, je vais aller y faire un saut de ce pas !!

  17. Il ne faut pas s’attacher à ce genre de choses ! Dans tous les secteurs d’activité, il y a des bons, des moins bons, des curieux et des boulets ! Certains se la ramènent, d’autres bossent discrètement dans leur coin… Je trouve qu’il ne suffit pas d’expliquer une « technique avancée » pour que le gars en face s’en serve. Si c’est un glandeur, il n’ira pas mettre les mains dans le moteur 😉

  18. Novice en référencement, j’essaye juste de tirer 2 ou 3 ficelles pour faire remonter mon site, reflet de mon activité professionnelle, dans les moteurs de recherche. Et franchement, quand quelqu’un donne des détails trop techniques, je n’y comprends rien !
    Bonne journée et merci pour cette humeur.

  19. Yann dit :

    Ca fait du bien un petit coup de gueule de temps en temps, même si le fond du problème est insolvable : quand j’entends parler de « partage de connaissances » en matière de SEO, je me demande toujours si celui qui « partage » ne va pas partager ses revenus également…

    C’est toujours pareil, il faut trouver la source. Et une source qui convient à l’un ne va pas forcément parler à l’autre. C’est ce qui fait que les « secrets » ne sont pas si facilement éventés.

    C’est un peu comme la devise « donnez un poisson / apprenez à un homme à pecher… »

    Les soi-disant « plans » sont souvent usés jusqu’à la corde et sont parfois même des honeypots. les vrais conseils ne se comprennent pas du premier coup, et sont longs à mettre en branle (souvent, ils induisent une conduite du changement).

  20. […] a vu passer dernièrement plusieurs billets (chez Loïc, chez Vincent, chez Clément) et les commentaires associés, pour ou contre le « partage des […]

  21. Je pense qu’il faut savoir faire la part des choses, certaines informations peuvent être divulguées et servir à des individus qui ne sont pas forcément du domaine (comme l’info présente dans l’article de mon blog que j’ai mis en URL).
    Après pour des techniques avancées, je ne les partagent qu’avec des personnes qui elles aussi me partagent des informations qualitatives, et elles ce comptent sur les doigts d’une main.
    Il faut toujours garder des infos pour soi mais il faut aussi savoir partager. Si on en est là, c’est surement parce qu’à un moment donné on a tiré une info d’un endroit et que l’on a su l’exploiter, des fois mieux que l’émetteur de l’info lui-même…
    Il faut apprendre à partager avec mesures, c’est tout.
    Vincent

  22. […] à l’article que de Vincent Jamin (Comment se tirer une balle dans le pied) je n’ai pas pu résister a rajouter mon grain de sel. La problématique est en effet simple […]

  23. bonjour je ne suis pas d’accod avec vous car grace a tous les articles seo que j’ai appris beaucoup de chose

  24. […] que j’ai lancé ce blog, je me retrouve en profond désaccord avec des confrères comme Clément, Vincent, ainsi que toutes les personnes qui réagissent de manière plus ou moins virulente à 1 ou 2 […]

Réagissez