Chapeau le SEO !

La veille SEO m’a amené à lire ces derniers temps plusieurs articles sur la définition et la légitimité du référenceur. Cela m’a bien entendu conduit à me poser des questions sur moi-même : Quel type de SEO suis-je ? De quelle couleur ? Quelle ma légitimité dans ce milieu ? Quelle est ma place parmi cette communauté allant de l’étudiant au SEO expérimenté ? Pour répondre à cette question, j’ai d’abord regardé le profil et le blog de ceux que je suis sur Twitter et j’en suis arrivé à la réflexion suivante : il existe plusieurs typologies de référenceurs en France.

De l’inculte à l’expert

J’ai décidé d’appeler la première catégorie « de l’inculte à l’expert ». En effet il convient en premier lieu de classer les SEO en fonction de leurs compétences, avérées ou supposées, de façon à savoir à qui l’on a affaire, mais surtout pour connaître le degré de confiance que l’on peut apporter à l’un ou à l’autre.

Inculte en referencement

L‘inculte en référencement, lui, parle de SEO, et des SEO même, mais il n’est pas question pour lui de pratiquer le métier. Malgré cette absence de connaissance empirique, il est très critique sur la façon dont nous vendons nos services et surtout sur la crédibilité à nous apporter. Bon, pas plus intéressant que cela, celui-ci, je le laisse de côté. On a suffisamment parlé de lui.

Expert SEO

L’expert SEO, lui, sait de quoi il parle. Il ne se définit d’ailleurs que peu souvent en ces termes, mais fait montre de ses compétences en référencement naturel au commun des mortels à travers son blog et autre compte Twitter. C’est généralement lui (ou elle) qui donne les bonnes infos, rectifie le tir de ceux qui se trompent ou font fausse route et , autant le dire, c’est vers lui que l’on se tourne quand on se pose des questions (quand ce n’est pas lui qui vous oriente lui-même vers des infos pertinentes… là je parle de mon dernier post sur le tagcloud et du premier commentaire posté, pour ceux qui n’auraient pas compris).

Entre les deux naviguent un grand nombre de référenceurs : des amateurs, des débutants, mais aussi des SEO en devenir, des professionnels du référencement naturel, indépendants ou travaillant en agence, des référenceurs d’expérience, des SEO talentueux et autres jeunes référenceurs prometteurs. Bref le commun des référenceurs.

De White Hat au Black Hat

Le référenceur White Hat se définit comme respectant au plus près les recommandations des moteurs de recherche et comme ne cherchant pas en premier lieu ni de façon prioritaire la façon de les contourner. Se dire « référenceur White Hat » est aussi un très bon argument commercial. Après, ce n’est qu’une définition courte et forcément réductrice que je  livre ici, mais je ne m’attarde pas plus longtemps tout de même. L’idée est juste de comparer blanc et noir.
SEO White Hat
Le référenceur Black Hat, lui, utilise en priorité les techniques peu ou pas recommandées par les moteurs de recherche, attend les allocutions de Matt Cuts pour prendre le contre-pied illico presto, et les annonces de modification de l’algo de Google comme l’ouverture d’un nouveau terrain de jeu,  fait de nouvelles règles à contourner. Une fois encore la définition est réductrice, mais j’assume.
SEO Black Hat
Entre les deux, il existe aussi un continuum fait de SEO Pink Hat (« mélange d’intox et de black hat »), SEO Blue Hat (« advanced knowledge of both Black Hat and White Hat SEO »), voire SEO Grey Hat (« la mise en pratique de techniques n’étant pas formellement proscrites par les moteurs »).

De chapeau dur au chapeau mou

Quelle que soit la catégorie à laquelle vous appartenez, chers congénères du référencement naturel, et quelle que soit la couleur du chapeau que vous portez,  chacun d’entre nous a fait un autre choix : celui d’avoir un chapeau dur ou un chapeau mou (Strong Hat VS Soft Hat).
SEO Strong Hat
Etre référenceur Soft Hat c’est ne pas choisir un camp entre noir et blanc, rose, bleu, ou gris. En clair l’idée est de revendiquer, non plus le côté noir ou blanc de ses pratiques SEO, mais à l’inverse l’absence de choix en la matière. Ne pas se définir, picorer à droite, picorer à gauche, naviguer dans un sens, puis dans un autre, au gré des tests et expérimentations, c’est cela que j’appelle Soft Hat en opposition au Strong Hat qui, lui, prend clairement position.
SEO Soft Hat
Me définissant moi-même sur mon compte Twitter comme « référenceur SEO en devenir », je me dois d’assumer complètement de ne pas (encore)  avoir fait de choix et ne pas (encore) vouloir en faire. Pour être franc et direct, j’apprécie aujourd’hui de me promener par-ci par-là dans le monde du SEO, avec mon chapeau mou sur la tête.
Et vous ?
 

34 réactions sur “Chapeau le SEO !”

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Vincent Jamin, 01crea.com. 01crea.com said: Chapeau le SEO ! | Encore un blog SEO: Dans le SEO, il existe le Black Hat, le White Hat, mais aussi le Pink H… http://bit.ly/begquI #SEO […]

  2. Ha ha, j’adore les images choisit ! Pas de Pink hat ?

  3. vince dit :

    Ah non, c’est vrai pas d’image de chapeau rose… la prochaine fois ?

  4. le juge dit :

    LOL tres bon article , je vais editer mon sondage http://lemusclereferencement.com/2010/09/02/bas-les-masques-qui-sont-les-seo-en-france histoire d’ajouter un petit lien vers ce post!

  5. […] une bonne définition de qui sont les SEO vous pouvez aussi ajouter un petit post de Vince sur les chapeaux! a votre […]

  6. vince dit :

    Merci Julien !! Content que ça t’a fait sourire… et thx pour le lien !

  7. bache pvc dit :

    ça fait plaisir de lire cet article en essayant de s’identifier à une catégorie de référenceurs. En tout cas, je ne me vois pas porter le chapeau de clone tout en haut, mais toute fois l‘inculte en référencement est bien une catégorie intéressante dans le lot :)

  8. Super l’article ! Une bonne description d’une hiérarchie dans le corps des référenceurs.

  9. garifuna dit :

    Et pour ceux qui inondent de commentaires les blogs, j’ai trouvé la coiffe idéale 😉

  10. vince dit :

    @garifuna : énorme, Arnaud !!!

  11. Pink hat dit :

    Merci pour le lien, mais il est tout cassé :(
    Le bon est celui-ci http://www.partouzedeliens.info/index.php?2007/07/29/8-seo-pink-hat 😉
    Bonne balade avec ton chapeau mou!

  12. vince dit :

    Oups… Lien réparé :)
    Merci !!

  13. en effet il manquait le chapeau spammeur, c’est a présent rattrapper.

  14. YvanDupuy dit :

    Plutôt débutant en seo pour ma part, j’apprends sur le tas, et surtout aussi en lisant des blogs seo comme le tien. Le domaine est vaste, et il y a décidément beaucoup à apprendre!

    Yvan

  15. Marie dit :

    Tu viens de démontrer que le Seo c’est rigolo :) Tous à vos chapeaux 😀

  16. vince dit :

    @Marie : eh oui, si on se prend trop au sérieux, ça ne va plus :)

  17. Je pense que le chapeau mou est la meilleure façon de faire: chaque site, chaque secteur demande de multitude de techniques que l’on adapte au cas par cas.

  18. J’aime bien cette notion de chapeau mou.
    D’autant plus qu’un référenceur gère souvent de nombreux projets. Alors entre ce que l’on fait pour les clients (super white en ce qui me concerne) et ce que l’on fait pour soi (chut) il y a parfois un joli grand écart.

  19. Séo pink hat. Je connaissais pas cette catégorie .
    Le coté rose de la force?

  20. vince dit :

    @Sylvain : oui c’est précisément en pensant à ce grand écart que je fais souvent, que j’ai eu cette idée
    @preparation… : va voir : http://partouzedeliens.info/ et http://www.pink-seo.com/blog/

  21. Moi je suis normand alors les chapeaux ronds je les laisse aux bretons pour enfiler le chapeau pointu du contenu référencé.
    Poil au nez.

  22. Qu’est ce que j’ai horreur de post comme celui-ci…Il ne nous apprend rien; il en existe déjà un certain nombre. Et le plus pénible sont les liens vers des sites comme SEOBlackout, un site pour script kiddies…Les vrais black hat : on ne les entend pas, ils font leur business sans chercher à acquérir de la notoriété à travers un blog 😉

  23. vince dit :

    @Hiseo : LOL !
    @302RedirectOwned : Oh un comment négatif ! ça fait pas de mal pour la remise en question !!
    Mon idée n’était pas de comparer vrais et faux SEO black, white, pink ou autres… Mais bon…
    Les liens vers pink et blue ne te gênent pas, eux ? Tu es, toi, un VRAI certainement… c’est pour cela que tu te caches ?
    Enfin, en cherchant un minimum, je suis sûr que tu trouveras des blogs SEO beaucoup plus intéressants que le mien (il y en a plein)… le mien, oublie-le 😉

  24. Bon ben, ya qu’une chose à dire : chapeau pour cet article 😉

  25. Mi Tata Yoyo, mi SEO, nous voila donc avec Tata Seo !

    Un soft hat avec la pointe du chapeau en Hard hat, ca donne une personne qui picore de ci de la mais qui reste sur ces positions concernant certains points ( comme l’opti des pages ou le linkink interne… )

    Il est bon de glaner de ci de la, ca permet une ouverture d’esprit, qui peut a terme donner de bon resultats sur les moteurs 😉

    Ne jamais être fermé, quel que soit le domaine.

  26. vince dit :

    @comparatif : je n’ai pas tout compris, mais d’accord pour la dernière partie :)

  27. Il ne faudrait pas oublier le No Hat, qui lui pose toujours les même questions et ne fait jamais d’effort pour apprendre. :)

  28. chapeau à vous pour l’idée comparative des Référenceurs selon catégorie, elle est très bonne.
    Et bien de l’étudiant à l’expérimenté y a des haies de chapeaux à franchir. Alors bon courage aux soft hat.

  29. Bonjour,

    Je poste un peu tardivement sur cet article très intéressant.
    Il apporte énormément de visibilité sur les différents groupes de référenceurs. On y voit plus clair !

  30. Il u a ceux qui passe leur temps à parler netlinking et ceux qui ne dissent rien mais qui font leur taf discrètement. 😉

  31. Pour un bon référencement notamment pour une boutique en ligne, le mieux c’est de se taper les meilleurs annuaires puis les réseaux sociaux puis du référencement naturel couplé avec des liens sponsorisés après le black hat, c’est pas conseillé pour faire du référencement sur le long terme :)

  32. muondo dit :

    chapeau bas …bien sur black ou white….;)à moins que vous le préférez pink ou green!
    bon blog!

  33. vince dit :

    @muondo : Merci !

  34. Le référencement est un art qui s’apprend mais qui demande un certain talent. Il y a tellement de variable aux algorithme qu’il faut être créatif pour bien les comprendres et bien les utilisés.