Bye bye

Allez au revoir 2011, nouvelle année passée à faire 100% du SEO ! Cette année m’a vu devenir référenceur à mon compte, indépendant, après quelques mois d’une expérience en agence aussi fructueuse que plombante, aussi riche que déroutante ! J’y ai appris à mieux travailler, à être plus efficace, à utiliser de nouveaux outils et à mieux me ré-inventer à chaque site et pour chaque prestation. Elle m’a surtout donné la chance de tout expérimenter moi-même, de la relation client avec devis et facturation au SEO pur et dur en solo.

Outils

D’abord, j’ai appris à manipuler de nouveaux outils. Grâce à Julien Ringard, j’ai eu accès et ai pris le temps de me former à Scrapebox, qui est depuis devenu un outil indispensable dans mon travail. Fini les listes toutes prêtes, pompées sur des sites et des forums BH, avec la moitié du temps des URL ultra spammées et donc inefficaces à mon sens. Fini aussi LA vieille liste d’annuaires unique et auto-suffisante, avec sa trentaine d’annuaires utilisés par tout le monde depuis des siècles ! Désormais j’ai compris ce que cela signifie de se constituer SES listes à soi, certes pas inconnues parce que sinon inutiles, mais plus qualitatives car plus diversifiées.

Je dois dire que cela a un côté très addictif et assez obsédant de fouiner les sites à la recherche du bon foot print, puis d’utiliser celui-ci dans mon outil favori pour découvrir combien de sites y correspondent. Mais cela est aussi épuisant car très chronophage : souvent SB ne donne rien, ou alors c’est Google qui me rebalance mon empreinte  en pleine poire, quand ce n’est pas mon foot print qui ne donne rien car il ne correspond qu’au site sur lequel je l’ai trouvé. Bref j’ai compris ce que c’est que de bosser à se constituer une boîte à outils utile et efficace. C’est excitant au possible, car cela donne une liberté énorme !  Sachant que cette boîte à outils doit être renouvelée souvent, car les sites ferment, car les co.cc ne sont plus indexés, car les autres bossent sur le même foot print que moi… l’excitation devient proportionnelle à la fatigue engendrée par les recherches et à la capacité  d’une nouvelle empreinte de donner de bons résultats.

Ensuite, les outils d’automatisation façon BH m’ont tenté pas mal. Eh oui, après avoir trouvé des listes de plusieurs centaines de sites, il convient de les trier, de vérifier la vitesse d’indexation, la modération… Donc une fois la liste fin prête, il reste à l’utiliser et là, tout faire à la mano est tout autant épuisant que la constitution des listes elle-même car tout autant proportionnel à la pêche que j’ai et aux délais imposés. Donc automatiser a du bon. Cela étant, l’automatisation n’est pas aussi simple que cela : il faut se familiariser avec les nouveaux outils, essayer de décrypter et de comprendre les scripts (c’est souvent moins cher qu’un outil tout prêt, n’est-ce pas ?), s’auto-former à la macro…

La veille et le réseautage

Faire de la veille, quand on est salarié, il n’y a rien de plus simple. Si déjà on bosse avec un Dan, qui a négocié avec la direction de l’entreprise une demi-journée de veille par semaine, rien de plus simple que de lire ses flux et ses blogs préférés. Mais quand on est tout seul, face à ses clients, à ses sites perso à faire monter, à SB et aux listes qu’il offre, là cela devient plus compliqué. Car il faut savoir se poser des priorités, choisir ce qui compte vraiment, et bien souvent c’est la veille qui est chez moi passé à la trappe les premiers temps. Tout utile qu’elle soit et indispensable pour avoir des infos fraîches, des points de vue différents et contradictoires, ainsi que des nouvelles idées d’amélioration de mon travail, je dois dire qu’elle ne remplit malheureusement pas le porte-feuille.

Idem pour le réseautage. Tweeter c’est cool, j’adore ça : cela va vite, on voir rapidement ce que disent de nombreuses personnes, on peut croiser ceux qu’on voit peu ou pas du tout, faire de nouvelles connaissances,  trouver et refiler des bons plans, participer à la vie de la communauté quoi ! De même pour les forums, où les questions que certains se posent ont une pertinence pour tous, mais où prendre le temps est assez indispensable pour être efficace. Donc une fois encore, cela paraît secondaire lorsque l’on doit développer sa petite entreprise en pleine crise et qu’on ne peut ni se reposer sur d’autres, ni partager le travail en équipe.

En revanche, que ce soit les tweets ou les threads, tout est un peu différent depuis que je suis devenu indépendant. Car quand j’envoie mon point de vue et que je dois assumer mes prises de tête et mes prises de position parfois à contre-courant, cela m’engage aujourd’hui plus directement (e-reputation, quand tu nous tiens !). En même temps assumer tout ce que l’on dit devient plus facile, puisqu’on n’expose plus que soi-même dans ces cas-là (et plus la société pour laquelle on travaille). Sachant que,comme je l’ai dit précédemment, je ne réseaute pas pour faire le beau ni pour me faire des potes, cela devient aussi plus facile et plus excitant, car on se sent plus libre et qu’on peut pousser le bouchon un peu plus loin (quitte à se faire des ennemis).

 

Bref voilà une année 2011 qui se termine pour moi comme j’en avais rêvé ! Que ceux à qui j’en dois une partie en soient remerciés (une mention spéciale, pour l’occasion, à Laurent Bourrelly, à Sventovit et à Nazanin Nezam) !

 

9 réactions sur “Bye bye”

  1. Soul dit :

    Bonne année 😉

    C’est sympa de faire un retour, je suis présent sur plusieurs forums et je n’avais jamais pensé à faire attention à ce que je dis. Je vais donc chercher un peu plus activement une boite si ça aide pour la facturation.

  2. Ikram dit :

    Bonne année !!

  3. Julien dit :

    Bonne année 😉

    C’est sympa de savoir que j’ai pu aider à continuer dans le référencement.

    De plus, le plus intéressant c’est de continuer de se voir 😉 et d’avoir un vrai ami.

    Bisous.

    A bientôt.
    Julien.

  4. Bonne année et bonne continuation !

  5. vince dit :

    @tous : merci 😉

  6. nierdz dit :

    Bonne année à tous les SEO.
    Je profite de ce début d’année pour te dire que j’aime bien ton blog mais c’est dommage que tu ne rédiges pas d’articles plus souvent que ça.

  7. cable hdmi dit :

    Bonne année 2012 !
    Et surtout bonne continuation à toi !

  8. Mes voeux les meilleurs pour cette nouvelle année et surtout bon vent.

  9. vince dit :

    @Julien : oui je suis super content que cette drôle d’expérience pour moi débouche sur une vraie relation amicale avec toi 😉