Assumer

Je viens de lire l’article de Laurent Bourrelly sur son expérience de 10 ans de SEO et certaines phrases m’ont marqué. Je ne suis à proprement parler pas un membre de la communauté décrite, puisque je me refuse à participer aux principaux événements et autres grands-messes du genre, mais j’en partage à la fois le respect envers ce dino du SEO qu’est Laurent et les contraintes de résultats qui, on ne le dira jamais assez, ne sont effectivement visibles qu’à l’écran dans les SERP.

Est-ce que j’assume toujours ?

J’ai pris une petite claque en lisant cette phrase : la vérité est à l’écran et cela peut durer des années avant de cacher les traces d’une joute avec la communauté SEO ! Les joutes, je connais, et je n’en suis pas à ma première. Disons qu’en 5 ans (moitié moins que toi, big boss) je n’ai pas appris à fermer ma grande gueule numérique, et que j’ai su entretenir ma mauvaise réputation quand d’autres ont gagné en respectabilité et en notoriété en bien moins de temps. Si donc tout cela reste bien visible, ici, sur Twitter, dans l’article très bien référencé sur mon nom et visible sur le blog de Julien Bérard, dans les commentaires de nombreux autres blogs… je me rends compte que je n’ai rien envie de cacher.

Tête de con un jour, tête de con toujours ! Je me rends compte – il faudrait vivre dans un trou pour ne pas s’en rendre compte – que le réseau est important pour travailler et faire vivre sa petite entreprise en la faisant prospérer. Pourtant, contrairement à beaucoup de SEO, mon réseau je n’ai fait que tirer dessus au lieu de le choyer, je lui ai craché au visage au lieu de lui sucer la… (oups pardon), je l’ai vilipendé au lieu d’en être un porte-drapeau… Bref je n’aime pas et n’aimerai, je pense, jamais cette notion de famille, de communauté. Laurent, tu es un peu le père de tout le monde ici, donc je comprends que tu emploies ce terme, mais pour moi le choix des mots est crucial et moi je n’ai qu’une famille, qui n’a rien à voir avec ma profession.

Alors est-ce que j’assume tout cela aujourd’hui ? Est-ce que je ne m’en veux pas un peu d’avoir tout fait pour m’éloigner des gens, d’avoir travaillé à ne pas être considéré comme un membre de cette famille/communauté/confrérie ? Est-ce que je ne suis pas finalement amer de voir ma petite entreprise aller mal, et de regarder diminuer mon activité autant que mes revenus, quand d’autres ont grandi, grossi, pris de l’ampleur ou leur envol, acheté une maison ici, une voiture là, un serveur ici ou un million de domaines là ?

Bah non en fait ! Les échecs, dit Laurent, font partie de ce métier : Dans le style culture de l’échec, notre métier est un must. J’en ai déjà parlé ici, moi aussi, parce que je sais qu’ils font avancer en rebondissant dessus. Celui que je vis actuellement en est un parfait exemple : la chute libre de 2015 me permettra de retomber sur un trampoline en 2016, justement parce que je ne suis pas en train de pleurer dans les girons de mes amis SEO, de mes frères d’arme et que je ne suis pas paresseux : je suis marseillais, ce n’est pas pareil !!

Mais je pense que l’honnêteté intellectuelle et le recul sur soi sont tout aussi importants que ces échecs, et pouvoir se regarder dans le miroir sans avoir honte et même en étant fier de l’image qu’on se renvoie à soi-même, c’est pour moi le summum ! Alors je garde la pêche les frères !

PS : Loïc je t’aime mais toi, c’est pas pareil 😀

 

 

 

8 réactions sur “Assumer”

  1. Salut Vincent,

    C’est toujours la meilleure récompense lorsqu’on observe qu’un post a éveillé la réflexion chez certains.
    Merci pour ça.

    Maintenant, je ne crois pas que la communauté SEO est indispensable pour bosser.
    N’oublions pas que nous sommes tous concurrents. C’est cool de boire des pots ensemble, mais on ne se fait pas de cadeaux sur les devis.

    Si les événements SEO ne paraissent pas attrayants, alors va ailleurs pour construire un réseau. D’ailleurs, les clients potentiels se réunissent peut-être plus dans d’autres types d’événements ou regroupement d’individus.

    Dans tous les cas, sors de ta grotte !

    Le réseau est la clef pour la partie commerciale du métier.
    Taper dans le trafic froid n’est pas la bonne solution. On connait la valeur du bouche à oreilles et de la recommandation.

    Concernant les contrariétés sur le revenu, cela s’appelle la crise de croissance.
    Ton business va bien, mais il faut grossir et ce n’est pas facile.

  2. vince dit :

    Laurent, merci pour ta réponse.
    Le réseau, je le construis effectivement ailleurs, avec d’autres que ceux que j’ai pu croiser aux rares événements SEO auxquels j’ai pu assister et ceux avec qui je me prends la tête réseaute sur Twitter.

    Ici dans le Sud ça bouge pas mal, il se passe des choses intéressantes (tu as bien vu, avec Shake…) et c’est en participant à d’autres événements que les grands-messes SEO que je rencontre du monde. Donc côté réseau, j’avance, pas de soucis là-dessus 😉 La grotte s’étant effondrée d’elle-même je suis bien obligé d’affronter le soleil (oui, oui, le soleil ^_^)

    Quant au business, oui il faut bien qu’il y ait des hauts et des bas, ne serait-ce que pour ne pas s’endormir sur ses acquis ou sur ses lauriers quand on en a gagné, et pour se prendre un peu la réalité dans la tronche de temps en temps !

    Merci de ton soutien là-dessus :)

  3. moi dit :

    Salut vince, je suis un peu comme toi, et si aujourd’hui je me cache derrière un pseudo c’est car je n’assume pas tout à fait par contre. Je suis comme toi, « self made » qui galère et fier de l’être. Je n’ai jamais essayé de m’insérer plus que ça dans la communauté seo, et pourquoi ? Car en regardant ça de loin, j’ai vu un monde gentil ou tout le monde s’aide, un monde où c’est du « oh mon pote tu as besoin d’un BL pour ton site là comme ça il va décoller avec ça tu vas voir ! » et hopla tu progresses grâce à tes amis, tu fais des apéros seo où tout le monde est content, tu partage des plans et des techniques de dinnnnnnnnngue et tout le monde se fait des calins.

    Oui mais voila en fait non. En fait, dès le début tu vois que 2 personnes sur 3 en veulent juste à tes idées, tes spots, et qu’ils ne partageront jamais rien derrière. Alors tu te fais avoir 1 fois, puis 2, et on ne te rend jamais la pareille.

    Et au bout d’un moment, tu te rends compte qu’au final, ce sont tous les « gros » du seo qui viennent te picorer, mais ils picorent aussi tous les petits acteurs du seo pour consolider leur place de « grand ». Je me suis fais piqué des idées, mais aussi des clients, tout ça par ceux que tout le monde appellent les « seo influents ». L’influence marche en réseau fermé, on se passe un peu de TF entre grands, on s’envoie un peu de jus (oops rien de déplacé rien, tout le monde est consentant).

    Dans la finalité, tu es un petit seo (je fêterais ma 5ème année l’an prochain moi) avec des grandes idées plein la tête ? Et bien garde les pour toi, construis toi ton fichier clientèle tout seul, ne demande aucune recommandation d’un autre seo. Tu n’auras pas cette épée de damoclès au dessus de la tête, et tu ne ragera pas quand tu te fais purement mentir par des mecs qui te disent « non mais t’inquiète pas je suis clean moi, pas un mytho et pas un encul*). Au final, à cause de tout ça j’ai perdu l’équivalent d’un an et demi de salaire, mais j’ai réussi à rebondir, j’ai désormais 2 salariés mais quelques trucs que je n’aurais jamais dû partager se retournent toujours contre moi aujourd’hui, car partagés dans tous les sens. Je te souhaite le même rebond et que ton trampoline t’envoie haut, ça serait le meilleur pied de nez à toute cette mascarade de copains qui rankent uniquement entre eux.

    voila c’est (enfin) dit

  4. vince dit :

    Salut ! Merci pour ton commentaire, mais à ce que je vois tu en as gros sur la patate !!
    Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de me faire « piquer » des choses, donc je n’ai pas à me plaindre de ce côté-là, même si je vous à quoi tu fais allusion…
    En revanche j’ai la chance d’être assez bien épaulé dans ce que je fais, et même si je fuis les colloques pleins de SEO, j’ai de très bons rapports avec certains (peu, mais bons !)
    Je te souhaite bonne chance pour remonter la pente et merci pour tes encouragements !!

  5. Aurélien dit :

    hello

    Je ne suis pas d’accord avec tout mais interesant de lire celui de laurent puis cet article après :)

    merci

  6. vince dit :

    Merci à toi, Aurélien

  7. Fred dit :

    Toujours agréable de lire tes réflexions Vincent. Comme Laurent, je ne crois pas non plus que la communauté SEO soit indispensable pour vivre du SEO. Un réseau diversifié a d’ailleurs certainement plus de valeur et d’impact sur le business.

    En ce qui me concerne, je fais du SEO depuis de nombreuses années sans avoir jamais été très actif au sein de la communauté, et ça ne m’a pas empêché pour autant de me développer. Pas que je n’aime pas, mais je ne prends juste pas le temps, je préfère m’occuper de mes clients ou mes enfants (presque la même chose parfois…) – Mais du coup, quand je participe une fois tous les 2 ans à un de ces événements que tu n’aimes pas, j’apprécie plutôt ! En fait, je crois que tout est question de trouver pour soi le juste dosage et surtout, comme tu dis: de l’assumer 😉

  8. vince dit :

    Salut Fred !
    Merci pour ton passage par ici et pour ton commentaire :)
    Oui le réseau, on est d’accord, se construit ailleurs, partout, mais là aussi si on en a envie.
    Moi je dis juste que je n’en ai pas envie et que ça me saoule :)

Réagissez